Saint-Augustin : les conseillers posent leurs conditions et refusent une démission en bloc

Le Conseil municipal de Saint-Augustin-de-Desmaures. Le Conseil municipal de Saint-Augustin-de-Desmaures.  Photo :  ICI Radio-Canada

Sans surprise, le projet d'entente conclue sur le partage des frais d'agglomération entre Saint-Augustin-de-Desmaures et la Ville de Québec a été rejeté, hier soir. Les conseillers issus de l'ancienne administration de Marcel Corriveau ont posé leurs conditions, mais il n'est pas question de renégocier, a tranché le maire Sylvain Juneau.

C'est donc un retour à la case départ à Saint-Augustin-de-Desmaures où la séance extraordinaire du conseil municipal s'est déroulée encore une fois sous le signe de l'affrontement. Sylvain Juneau s'est même dit prêt à démissionner si les quatre conseillers en font autant.

La suggestion a été faite par un citoyen qui a soumis l'hypothèse d'une démission en bloc pour dénouer l'impasse dans laquelle le conseil municipal est plongé depuis l'élection de Sylvain Juneau, en juin dernier.

Les conseillers ont rapidement affirmé qu'il n'était pas question pour eux de démissionner avant la fin de leur mandat en novembre 2017.

« Ce que je vous demande: démissionnez tous, ensemble. On est pris en otage. » — Un citoyen, Pierre Châtillon

Mécontents, les citoyens n'ont pas caché leur insatisfaction. « Vous avez créé un cul-de-sac à Saint-Augustin », a accusé Richard Lévesque.

Rejet de l'entente sur la quote-part

Devant une salle comble, les conseillers ont réitéré que l'entente négociée par le maire Juneau sur la quote-part n'était pas à l'avantage des contribuables.

Selon la conseillère France Hamel, cinq conditions devront être réunies avant que le conseil municipal n'entérine une nouvelle entente avec l'agglomération.

  • Une diminution de la quote-part versée par Saint-Augustin à l'agglomération;
  • un pouvoir accru en matière de développement économique;
  • le maintien de la poursuite intentée contre la Ville de Québec;
  • la possibilité de renégocier l'entente après cinq ans;
  • la nomination d'un médiateur pour faciliter les relations entre les élus de Saint-Augustin.

Le maire Sylvain Juneau ne voit pas comment il sera possible d'en arriver à une nouvelle entente sur le partage des frais d'agglomération avec les demandes des conseillers.

Le maintien de la poursuite intentée contre la Ville de Québec, par exemple, ne favorisera pas un règlement, selon lui.

« Tu règles les problèmes ou tu ne les règles pas. Tu ne peux pas signer une entente tout en gardant une poursuite »,a tranché Sylvain Juneau.

Québec en direct Afficher le fil complet