Option nationale : Sol Zanetti obtient l'appui de 99 % des membres

Le chef d'Option nationale, Sol Zanetti Le chef d'Option nationale, Sol Zanetti

Les membres d'Option nationale, réunis en congrès à l'Université Laval, ont réitéré leur confiance en leur chef, Sol Zanetti. Le vote a été presque unanime alors que 99 % des quelque 150 membres présents lui ont accordé leur appui lors d'un vote de confiance.

« Je suis vraiment touché par la confiance des membres d'Option nationale. Je m'attendais à avoir un bon vote de confiance, mais un résultat aussi élevé, je suis vraiment content », a déclaré le principal intéressé, joint au téléphone à l'issue du vote.

D'ici les prochaines élections, prévues en 2018, Sol Zanetti entend faire la promotion du projet d'indépendance et tentera de bâtir des ponts entre les différents mouvements indépendantistes.

Une collaboration sera possible, selon lui, uniquement s'il y a « un engagement clair de réaliser l'indépendance chez Québec solidaire et au Parti québécois, ce qui n'est pas le cas en ce moment ».

L'indépendance à la catalane

Option nationale se targue aussi d'être le premier parti à adopter une « stratégie d'accès à l'indépendance à la catalane », en référence à la Catalogne, région autonomiste de l'Espagne. Aux yeux de Sol Zanetti, il s'agit d'une démarche plus démocratique que ce qu'offrent les autres partis.

Advenant une victoire d'Option nationale, le parti mettrait sur pied une assemblée citoyenne qui serait responsable de rédiger la constitution d'un Québec indépendant.

« Elle [la constitution] sera soumise à un référendum à la fin du premier mandat. L'élection est vraiment référendaire au sens où l'enjeu est clair: nous voulons faire du Québec un pays », a expliqué Sol Zanetti.

Option nationale compte environ 4000 membres à son actif et a obtenu moins de 1 % des voix lors des élections générales de 2014.

Québec en direct Afficher le fil complet