Comment pelleter sans se blesser

Le reportage de Maxime Corneau

Du pelletage en vue avec les quantités de neige accumulées? Revoyez les conseils de la chiropraticienne Joëlle Malenfant pour prévenir les blessures.

Selon Joëlle Malenfant, ses clients sont nombreux à prendre un rendez-vous après une bonne bordée de neige. « Dans les premières neiges, le téléphone se met à sonner [...] La neige c'est lourd, et c'est un mouvement répétitif. C'est un bon cocktail pour se blesser », explique-t-elle.

S'échauffer avant l'effort

Pelleter, c'est un sport selon la chiropraticienne. Elle croit que de nombreuses blessures pourraient être évitées si les gens prenaient le temps de s'échauffer un peu avant l'effort. « C'est souvent quelque chose qu'on oublie. Il faut réchauffer nos muscles et activer la circulation sanguine. » Elle propose de « monter les escaliers » ou de « marcher quelques minutes » avant de débuter.

Pousser au lieu de lancer

Dans la mesure du possible, la chiropraticienne estime qu'il est préférable de pousser la neige plutôt que de la lancer. On se sert ainsi du poids de notre corps et de la force de nos jambes pour apporter la neige au bon endroit.

Si on lance, on lance devant

Parfois il faudra lancer la neige, sur un balcon par exemple. La docteure propose alors de la lancer devant soi plutôt que sur le côté. « Le dos n'aime pas quand on fait de la torsion », résume la professionnelle. De nombreux cas d'entorses lombaires sont dus à des mouvements de torsions.

Pelleter peu, mais souvent

Joëlle Malenfant suggère de ne pas attendre que la galerie et la cour soient pleines avant de sortir les dégager. La séance est donc moins pénible et les chances de se blesser réduites.

Québec en direct Afficher le fil complet