Une avancée pour réduire les symptômes du Parkinson

Le reportage de Nicole Germain

Les personnes souffrant de la maladie de Parkinson peuvent espérer réduire leurs symptômes grâce à un nouvel appareil de stimulation cérébrale profonde. Deux patients bénéficient actuellement du traitement à l'Hôpital de l'Enfant-Jésus, à Québec, le premier établissement à l'offrir en Amérique du Nord.

Le dispositif, développé en Europe, est constitué d'électrodes ayant deux fois plus de contacts de stimulation.

Les électrodes sont positionnées sur le cerveau par le neurochirurgien Michel Prud'Homme de l'Enfant-Jésus.

La technologie permet de diminuer nettement les tremblements et la rigidité musculaire. Le CHU de Québec parle « d'une efficacité jamais égalée en Amérique du Nord ».

Les effets sont notables pour Carole Lessard, qui est atteinte de Parkinson depuis 20 ans. Elle est l'une des deux premières personnes à bénéficier de cette nouvelle forme de traitement.

« On a nettement amélioré les symptômes pour une grande partie de la journée. Elle se sent plus mobile, moins de tremblement. On n'arrête pas tous les tremblements, mais s'ils sont moins incommodants, elle peut manger, beurrer ses toasts, alors qu'elle avait de la difficulté auparavant », explique Michel Prud'homme.

La stimulation cérébrale profonde permet aussi aux personnes qui souffrent d'importants tremblements, par exemple, de boire sans renverser le contenu de leur verre. Le traitement permet aussi de diminuer la prise de médicaments.

Les effets ne sont toutefois pas permanents. Carole Lessard a commencé le traitement il y a quelques semaines, et au fil des mois, un meilleur ajustement des électrodes devrait permettre d'améliorer les résultats.

« Quand ça a recommencé [les tremblements], j'ai eu le cœur gros. J'aurais aimé que ça continue, mais il n'y a rien de parfait, j'ai confiance », dit la patiente.

Québec en direct Afficher le fil complet