Régis Labeaume réélu à Québec avec 74 % des voix

Régis Labeaume rapidement réélu à Québec

Régis Labeaume gagne son pari : il est réélu à la tête de la Ville de Québec avec le mandat fort qu'il réclamait pour augmenter son rapport de force face aux syndicats des employés municipaux et au gouvernement. Il rafle  74,2 % des voix et 18 des 21 sièges à l'Hôtel de Ville.

Démocratie Québec, qui avait quatre conseillers avant le déclenchement des élections, n'en a plus que trois.

Le candidat vedette Paul Shoiry représente le seul gain du parti d'opposition. L'ancien maire de Sillery s'est fait élire dans Saint-Louis-Sillery avec 60 % de l'appui populaire.

Les conseillers sortants Anne Guérette du district du Cap-aux-Diamants et Yvon Bussières de Montcalm-Saint-Sacrement sont réélus. 

Le chef de Démocratie Québec, David Lemelin, qui a obtenu 23,9 % des votes au poste de maire, ne fera pas son entrée à l'Hôtel de Ville comme il le souhaitait. Il mord la poussière également au poste de conseiller. Il tentait de se faire élire avec l'aide d'un colistier, Conrad Verret, dans Cap-Rouge-Laurentien. Or, c'est le candidat d'Équipe Labeaume, Laurent Proulx, qui remporte l'élection avec 53,1 % des voix. David Lemelin arrive deuxième avec 27,1 %. 

Autre déception pour David Lemelin : les conseillers sortants Ginette Picard-Lavoie et Patrick Paquet, qui avaient joint l'opposition après avoir claqué la porte d'Équipe Labeaume, n'ont pas réussi à se faire réélire sous la bannière de Démocratie Québec.

Rappelons qu'avant le déclenchement des élections, Équipe Labeaume avait 21 des 27 sièges au conseil municipal. L'opposition était formée de quatre conseillers de Démocratie Québec et d'un indépendant. Un siège était vacant. Le nombre de districts municipaux est passé de 27 à 21.

Régis Labeaume avait obtenu 79,9 % du vote populaire en 2009.

Un vote historique, selon Labeaume

Régis Labeaume a mené une troisième course électorale qu'il a qualifiée de référendaire sur le thème des conditions de travail des employés municipaux qu'il veut modifier et des déficits des caisses de retraite, dont il souhaite le partage à parts égales. 

Il a parlé d'un « vote historique » en commentant sa victoire. « C'est la première fois que des citoyens d'une grande ville au Québec se prononcent sur l'enjeu des déficits des régimes de retraite quel que soit le pallier de gouvernement. Et c'est ici même, à Québec, que le mouvement est lancé », a déclaré le maire Labeaume, entouré de sa nouvelle équipe au Château Bonne Entente.

Il n'a pas tardé à lancer un appel aux députés élus à l'Assemblée nationale. « Soyez conscients que la population réclame du changement et nous allons aller de l'avant avec celui-ci. J'attends impatiemment de connaître vos opinions à nos propositions ». 

Aux syndicats qui l'ont accusé à plusieurs reprises durant la campagne de négocier sur la place publique, il a dit : « Tout peut se régler par la négociation. J'invite les leaders syndicaux à prendre acte des résultats et des défis qui nous attendent. [...] Des acquis d'une autre époque devront être revus ».

Lemelin battu, mais « pas abattu »

David Lemelin, 40 ans, sollicitait un premier mandat à la mairie de Québec. Celui qui est chef de Démocratie Québec depuis juin 2012 n'a certainement pas eu la fin de campagne qu'il souhaitait. À deux jours du scrutin, il a dû s'expliquer sur son passé judiciaire. Le Journal de Québec a révélé qu'il avait été condamné pour voies de fait sur une ex-conjointe, il y a 20 ans, mais qu'il avait obtenu un pardon. 

« Je ne suis pas abattu. Je respecte le résultat électoral du premier au dernier. La démocratie a parlé. Je suis serein. C'est sûr que je suis déçu sur le plan humain parce qu'on a travaillé très fort pendant la campagne et même tous les mois avant. Je suis déçu pour l'équipe, je suis déçu pour tout ceux qui ont travaillé, mais je ne suis pas amer », a commenté le candidat déchu.

Le chef de Démocratie Québec fera le bilan des résultats électoraux lundi matin avec ses candidats.

Légère hausse du taux de participation

Le haut taux de participation établi lors du vote par anticipation s'est maintenu. En tout, 54,9 % des électeurs de Québec se sont rendus aux urnes. Ce pourcentage inclut les personnes qui avaient voté dimanche dernier, qui représentent 14,4 % des électeurs. Plus de 403 700 citoyens pouvaient exercer leur droit de vote sur une population de près de 525 000 habitants.

Aux élections en 2009, le taux de participation s'élevait à 49,3 %.

Résultats de l'élection municipale à Québec
DistrictCandidat élu
Cap-aux-Diamants Anne Guérette (DQ) - 55 %
Cap-Rouge - Laurentien Laurent Proulx (EL) - 53,1 %
La Chute-Montmorency - Seigneurial Julie Lemieux (EL) - 76,7 %
Duberger - Les Saules Dominique Tanguay ((EL) - 70,5 %
Lac-Saint-Charles - Saint-Émile Steeve Verret (EL) - Élu par acclamation
Limoilou Suzanne Verreault (EL) - 63,5 %
Loretteville - Les Châtels Raymond Dion (EL) - 64,6 %
Louis XIV Michelle Morin-Doyle (EL) - 71 %
Maizerets - Lairet Geneviève Hamelin (EL) - 68,4 %
Les Monts Patrick Voyer (EL) - 71,1 %
Montcalm - Saint-Sacrement Yvon Bussières (DQ) - 58,1 %
Neufchâtel - Lebourgneuf Jonatan Julien (EL) - 72,5 %
Le Plateau Rémy Normand (EL) - 68,2 %
La Pointe-de-Sainte-Foy Anne Corriveau (EL) - 59,8 %
Robert-Giffard Jérémie Ernould (EL) - 69,6 %
Sainte-Thérèse-de-Lisieux Marie France Trudel (EL) - 74,9 %
Saint-Louis - Sillery Paul Shoiry (DQ) - 60,5 %
Saint-Roch - Saint-Sauveur Chantal Gilbert (EL) - 61,5 %
Saint-Rodrigue Vincent Dufresne (EL) - 74,4 %
Val-Bélair Sylvain Légaré (EL) - 71,8 %
Vanier Natacha Jean (EL) - 76,0 %

Québec en direct Afficher le fil complet

Facebook