Payer pour entrer au centre-ville en voiture : une idée qui pourrait être étudiée à Ottawa

Qui doit payer pour réduire la congestion routière?

Le président du Comité de l'environnement de la Ville d'Ottawa, David Chernushenko, déposera, mercredi, une motion afin que l'administration municipale puisse explorer différentes avenues pour réduire les problèmes de congestion routière dans la capitale nationale.

Cette étude se ferait parallèlement à la révision du Plan directeur des transports. Elle permettrait de faire un état des lieux des différentes approches du principe de l'utilisateur-payeur.

Parmi celles-ci, les experts municipaux pourraient considérer une taxe sur la congestion routière, une augmentation du prix des places de stationnement à certaines heures, des voies réservées payantes sur les routes, qui mènent au centre-ville, et des péages.

« Comme beaucoup de choses dans notre monde, quand quelque chose coûte de l'argent, notre première réponse, c'est d'essayer d'éviter de payer. C'est ça l'objectif », admet sans détour David Chernushenko.

« Il existe d'autres outils, basés sur le principe de l'utilisateur-payeur, où on peut changer les habitudes des gens. » — David Chernushenko, conseiller du quartier Capitale

S'inspirer d'autres villes

Le conseiller du quartier Capitale précise qu'il ne souhaite pas que la Ville se précipite pour instaurer des péages sur le Queensway, par exemple. Mais il veut que ses collègues puissent entamer une réflexion de manière éclairée, notamment en s'inspirant de ce qui se fait ailleurs.

« Est-ce que ce qu'ils ont fait à Londres, Stockholm ou Singapour, c'est ce qu'il faut faire à Ottawa? Est-ce que c'est ce qui serait utile? Je veux bien savoir », indique M. Chernushenko.

Ce dernier est aussi d'avis que l'étude devrait prendre en considération le trafic interprovincial, sachant que près de 80 000 personnes traversent la rivière des Outaouais aux heures de pointe.

Lutte contre la congestion routière : les exemples ailleurs dans le monde

Et les quartiers périphériques dans tout ça?

David Chernushenko est convaincu qu'élargir les routes ne permet pas de réduire la congestion routière, et que le train léger ne résoudra pas le problème à lui tout seul.

Son collègue au conseil et président de la Commission du transport en commun, Stephen Blais, n'est pas d'accord.

Avec les 5 milliards de dollars que coûteront les phases 1 et 2 du train léger, il estime qu'il n'est pas nécessaire de demander aux contribuables de payer en plus pour réduire les problèmes de circulation.

« Continuer de collecter des taxes pour les routes et aussi imposer un frais d'usage, pour moi, c'est ridicule. » — Stephen Blais, conseiller du quartier Cumberland

M. Blais croit aussi que certaines personnes n'ont pas le choix de prendre leur véhicule, à cause d'un horaire ou d'un emploi atypique. Il pense aussi que ceux qui habitent en périphérie du centre-ville pourraient se retrouver pénalisés.

« On ne pourra pas avoir tout le monde sur le train léger. Et même si on en a un très grand nombre, des personnes auront besoin de leur auto. On ne doit pas les faire payer pour des infrastructures qui existent déjà », affirme le conseiller de Cumberland.

Stephen Blais estime qu'il y a d'autres moyens pour inciter les citoyens à ne pas prendre le volant pour se rendre au centre-ville d'Ottawa. Il est persuadé que le concept d'utilisateur-payeur ne devrait s'appliquer que dans le cas de construction d'une nouvelle infrastructure.

Une question de volonté politique, dit un expert

Selon le professeur adjoint à l'École d'urbanisme de l'Université de Montréal, Jean-Philippe Meloche, ce type de mesures demandent un certain degré de courage politique pour être implantées car elles peuvent nuire à la popularité des élus.

Congestion routière : l'avis d'un expert en urbanisme

Cela étant dit, il soutient que des exemples probants existent ailleurs sur la planète, surtout dans la perspective de lutter efficacement contre les émissions des gaz à effet de serre.

Avec des informations des journalistes Stéphane Leclerc et Gilles Taillon

Ottawa-Gatineau en direct Afficher le fil complet