Mario Bourgeois : brasser la bière franco-ontarienne

Mario Bourgeois, copropriétaire de la microbrasserie Cassel, nous parle de sa passion.

Grâce à la hausse de la demande et à la multiplication des artisans, les microbrasseries ontariennes sont en pleine effervescence. En plus de voir le nombre de brasseries artisanales augmenter dans le nord de l'Ontario, les amateurs de bières ont l'embarras du choix dans l'est de la province.

Un texte de Julien MorissetteTwitterCourriel, à l'émission Les malins plaisirs

La microbrasserie Cassel est déjà considérée comme une doyenne parmi la trentaine d'entreprises de la sorte dans la région, avec seulement quatre ans d'activité! Mario Bourgeois, copropriétaire de Cassel, se réjouit de voir l'industrie gagner en popularité.

« Aujourd'hui, on compte près de 30 microbrasseries dans l'Est ontarien. Il y en aura 35 d'ici la fin de l'année. » — Mario Bourgeois, copropriétaire de la microbrasserie Cassel

Il reconnaît que c'est grâce à la microbrasserie Beau's, de Vankleek Hill, qu'il y a autant d'activité brassicole dans le secteur. « C'est eux qui ont pavé le chemin », renchérit-il.

La microbrasserie Cassel La microbrasserie Cassel  Photo :  Lévy L. Marquis

Mario Bourgeois s'est initié à la confection de la bière avec de l'équipement de piètre qualité, il y a plus de 15 ans. Après quelques années, le Franco-Ontarien a décidé de se bâtir un système de toute pièce grâce à beaucoup de débrouillardise et des aptitudes en plomberie, en soudure et en électricité.

Quatre mille litres de bière plus tard, Mario fait goûter le fruit de son travail aux gens de son entourage, qui le poussent à se lancer en affaires.

Aller à l'école de la bière

Avec l'expansion prise dans les dernières années, Mario a recruté un jeune brasseur amateur de la région, Jean-François Cardinal. Leurs parcours sont cependant très différents : après quelques mois de travail dans la microbrasserie Cassel, Jean-François a décidé de parfaire ses compétences au Collège Niagara.

« C'est en travaillant à Cassel que j'ai réalisé que je voulais en connaître plus et [...] pouvoir en apporter plus à une entreprise quand je travaille » — Jean-François Cardinal, apprenti brasseur

« Après même pas un an, j'ai appris à Mario que je voulais aller à l'école. Ils m'ont encouragé, c'est vraiment bien! Dans le fond, je sais qu'après le programme je reviens ici et j'ai un job. »

Jean-François Cardinal, microbrasserie Cassel Jean-François Cardinal, microbrasserie Cassel  Photo :  Lévy L. Marquis

Le Collège Niagara offre une formation professionnelle unique en son genre, permettant aux futurs maîtres brasseurs d'en apprendre sur la gestion, les opérations et les technologies de brassage.

Le programme « Brewmaster and Brewery Operations Management » a inspiré de nombreux établissements scolaires à développer des programmes similaires qui verront le jour prochainement.

« Il y a plein de formations qui se donnent au Québec, mais ce sont des programmes d'une semaine ou de quelques jours. J'en ai suivi et j'ai beaucoup appris, mais je trouvais ça incomplet. »

La microbrasserie Cassel La microbrasserie Cassel  Photo :  Lévy L. Marquis

Avec l'augmentation de l'offre et des brasseurs de plus en plus qualifiés, l'avenir de l'or blond, roux, blanc et noir semble radieux en Ontario.

Ottawa-Gatineau en direct Afficher le fil complet