Les hôpitaux d'Ottawa devront se plier à la nouvelle réglementation sur les tarifs de stationnement

Une camionnette garée dans un stationnement de l'Hôpital d'Ottawa. Une camionnette garée dans un stationnement de l'Hôpital d'Ottawa.  Photo :  Radio-Canada

Les hôpitaux d'Ottawa devront se conformer à la nouvelle réglementation du gouvernement de l'Ontario, forçant l'établissement de tarifs spéciaux pour les stationnements. Les établissements de santé de la capitale nationale devront faire certains ajustements.

Les hôpitaux qui font payer aux patients et aux visiteurs plus de 10 $ par jour pour s'y garer devront offrir un prix réduit pour le stationnement de longue durée. La province souhaite ainsi donner un répit aux patients pour au moins les trois prochaines années.

Une trentaine d'hôpitaux se trouvent dans cette situation dans la province, notamment à Ottawa, où les tarifs quotidiens peuvent atteindre 17 $, à l'hôpital Montfort entre autres.

Face à la colère populaire, le ministre de la Santé, Eric Hoskins, oblige ces établissements à offrir, à compter du 1er octobre, des laissez-passer de 5, 10 et 30 jours, dont le tarif sera réduit de 50 % par rapport au plein prix quotidien.

La mesure ne semble pas trop déranger l'Hôpital d'Ottawa,  puisque déjà les tarifs hebdomadaires respectent la règle.  

L'hôpital devra donc créer un nouveau tarif pour les laissez-passer de 5, 10 et 30 jours.

La vice-présidente aux ressources humaines à l'Hôpital d'Ottawa, Renée Légaré, souligne que la nouvelle mesure apporte quelques défis logistiques.

« On va faire de la communication à nos différentes cliniques et s'assurer qu'où on pourra se procurer les billets de stationnement, que l'équipe est remise à jour », dit-elle.

Les revenus de la vente de billets sont investis dans la recherche, l'achat d'équipements médicaux et les services aux patients.

Revenus des stationnements pour les hôpitaux annuellement :

  • CHEO : 2,2 millions $
  • Hôpital Queensway Carleton : 2,4 millions $
  • Hôpital Montfort : 4,1 millions $
  • L'Hôpital d'Ottawa : 12,5 millions $

L'Association des hôpitaux en colère

L'Association des hôpitaux de l'Ontario dénonce les nouvelles lignes directrices provinciales. « Ça fait dix ans que le gouvernement incite les hôpitaux à trouver des sources d'argent pour financer leurs activités », raconte le président de l'Association Anthony Dale, qui souligne que le financement provincial de ses membres est gelé depuis quatre ans.

De son côté, la porte-parole du NPD en santé, France Gélinas, souhaitait une baisse des tarifs de stationnement, pas seulement un gel. « Un gel de trois ans sur une barrière, ça n'enlève pas la barrière, dit la députée. La barrière elle est encore là. Il y a des gens qui ne se rendent pas à l'hôpital, qui ne vont pas chercher des soins, parce qu'ils ne peuvent pas se permettre de payer les frais de stationnement. »

Les hôpitaux de l'Ontario ont jusqu'au 1er octobre pour se conformer à la nouvelle réglementation.

Avec les informations de Laurie Trudel et ICI Ontario

Ottawa-Gatineau en direct Afficher le fil complet