Le vaccin de l'influenza est moins efficace cette année

Vaccination contre la grippe Vaccination contre la grippe

La grippe semble plus virulente cette année que l'an dernier. Une des raisons évoquées par les autorités de santé publique serait l'efficacité du vaccin développé par les entreprises pharmaceutiques.

Selon une étude du Centre pour le contrôle et la prévention des maladies des États-Unis, le risque de contracter la grippe, pour les personnes âgées, a été réduit de seulement 9 % par le vaccin.

vaccin grippe Influvac 2012-2013

Dans la région d'Ottawa-Gatineau, le nombre de cas de grippe est en hausse. La direction de la santé publique de Gatineau a remarqué des pics de contagion dès le mois de novembre, alors que d'habitude, ces pics surviennent davantage en février ou en mars.

La médecin-conseil Carole McConnery explique la situation par le fait que la souche du virus de cette année est nouvelle. « Le vaccin est fabriqué presque un an d'avance en regardant ce qui circule dans l'hémisphère sud quand eux sont en hiver et des fois on se trompe. Cette année on ne s'est pas trompé, c'est juste que c'est une souche à laquelle les gens n'avaient pas été exposés et les gens non vaccinés, les jeunes adultes entre autres, ont été malades », précise-t-elle.

Diminuer la virulence de la grippe

Le vaccin de la grippe demeure peu efficace quand on le compare aux autres. Les études démontrent qu'en temps normal, une personne vaccinée sur deux contractera l'influenza lors de la saison de la grippe. Normalement, un vaccin protège 85 à 90 % des personnes qui ont reçu le traitement.

Selon les médecins, l'injection permet tout de même de diminuer la virulence de la maladie lorsque les personnes contractent le virus.

« On recommande le vaccin parce que l'on sait que même si les gens sont malades, il y a moins de complications reliées à l'influenza, s'ils attrapent la maladie malgré leur vaccin. » — Carole McConnery, direction de la santé publique de Gatineau

Les symptômes de la grippe se caractérisent par une baisse soudaine d'énergie, une forte fièvre et des courbatures.

Les gens qui sont atteints doivent habituellement garder le lit de trois à cinq jours.

D'après le reportage d'Olivier Proulx

Ottawa-Gatineau en direct Afficher le fil complet

    Facebook