Le Service de police d'Ottawa maintient le cap sur ses objectifs

Charles Bordeleau a pris la parole lundi soir devant la Commission des services policiers. Charles Bordeleau a pris la parole lundi soir devant la Commission des services policiers.

Devant la Commission de services policiers d'Ottawa, le chef Charles Bordeleau a affirmé, lundi soir, que son service maintenait le cap vers la réalisation de ses objectifs. Dans un contexte budgétaire serré et avec une réalité sociale changeante, le processus de révision des effectifs commencé il y a quelques mois se poursuit, précise le chef.

Lors de son allocation devant la Commission, le chef Bordeleau a notamment parlé de la nuit qu'il passerait à la belle étoile la semaine prochaine pour sensibiliser la population au problème des jeunes itinérants. Tisser de meilleurs liens avec la jeunesse, s'attaquer aux gangs de rues, mieux gérer les cas de problèmes de santé mentale, voilà certaines priorités que défend le chef de police depuis son arrivée, il y a 10 mois.

Ces priorités sont imposées par les nouvelles réalités sociales et par des ressources budgétaires plus limitées. Le but, explique le chef Bordeleau, est de mieux utiliser les ressources policières disponibles en fonction de ces priorités.

Réaffecter les agents à des tâches prioritaires

Lundi, par exemple, le Service de police a annoncé que les policiers ne répondraient plus aux accidents mineurs pour rédiger les rapports. Les automobilistes devront se rendre au poste pour remplir leur rapport d'accident. Ils pourront éventuellement le faire en ligne.

« On va réinvestir 8000 heures dans le Service de police pour que les agents puissent répondre aux autres appels de services, qui sont prioritaires », précise le chef.

Par ailleurs, le Service de police a reçu 4 % moins d'appels en 2012 par rapport à l'année précédente, mais la nature des appels et des crimes change, précise M. Bordeleau.

« La complexité des enquêtes criminelles change. Le cybercrime, l'impact de la technologie, ce n'est plus relié juste au Canada. » — Charles Bordeleau, chef de la police d'Ottawa

La prochaine réunion de la Commission des services policiers d'Ottawa aura lieu le 25 février. Ce sera l'occasion pour le chef Bordeleau de faire un bilan de sa première année en poste.

D'après un reportage de Stéphane Leclerc