SOS Vallée-de-la-Gatineau demande l'aide de la population

Plusieurs pourvoiries sont encore privées de leur chemin d'accès et des plantations d'arbres ont été détruites. Plusieurs pourvoiries sont encore privées de leur chemin d'accès et des plantations d'arbres ont été détruites.

Le comité d'urgence mis sur pied après la tempête du 21 décembre dans la Vallée-de-la-Gatineau invite la population à donner un coup de pouce aux sinistrés.

SOS Vallée-de-la-Gatineau lance un site Web et une campagne de financement. Les membres du comité invitent les citoyens à venir en aide aux sinistrés en faisant un don, notamment par Internet ou aux municipalités.

Au prix d'un travail acharné, le club de motoneige L'ours blanc est parvenu à dégager la moitié des sentiers depuis Noël. Au prix d'un travail acharné, le club de motoneige L'ours blanc est parvenu à dégager la moitié des sentiers depuis Noël.

Le ministre responsable de la région, Stéphane Bergeron, a annoncé une aide aux municipalités de l'Outaouais éprouvées par la tempête, vendredi. Ces fonds ne couvrent toutefois pas tous les dommages causés par la tempête.

Par exemple, les pourvoiries et les associations de sentiers de motoneige et d'acériculteurs situés à l'extérieur de ces zones ont du mal à imaginer comment ils survivront à cette crise.

« On a l'habitude de se débrouiller par nos propres moyens, mais là cette fois-ci ça dépasse largement ce que l'on a comme ressources de disponibles dans la région. » — Tony Lavoie, SOS Vallée-de-la-Gatineau

Les pertes financières pourraient s'élever à plusieurs millions de dollars.

Pour l'instant, le plus récent bilan fait état de pertes de 1,2 million de dollars. Cette somme n'inclut cependant pas les pourvoiries et les secteurs publics forestiers.