Nouveau casino : Jim Watson se défend d'avoir organisé un vote rapide

Le maire d'Ottawa, Jim Watson Le maire d'Ottawa, Jim Watson

Le maire d'Ottawa se défend d'avoir précipité la tenue d'un vote au conseil municipal, en octobre dernier, pour approuver la construction d'un nouveau casino au centre-ville. Jim Watson réfute les accusations qui ont paru dans un quotidien anglophone, lundi matin.

Selon l'article, un employé du cabinet du maire aurait travaillé étroitement avec les responsables de la SLJO pour coordonner un vote rapide.

Le maire affirme toutefois qu'un processus de deux ans permettra à la Société des loteries et des jeux de l'Ontario (SLJO) de préparer une entente détaillée et que le vote d'octobre n'était qu'une première étape.

« C'est la première étape de probablement trois ou quatre et en ce moment, la Ville d'Ottawa a donné à la [SLJO] la permission de commencer le processus. » — Jim Watson, maire d'Ottawa

Des conseillers se sont plaints de n'avoir eu qu'une semaine pour se faire une opinion sur le projet avant le vote. Ces élus affirment ne pas avoir pu étudier les conséquences du projet sur l'économie de la Ville et sur la santé publique.

Jim Watson a expliqué que les conseillers pourront toujours décider d'annuler le projet lors de votes futurs si l'entente conclue avec la SLJO n'est pas appropriée.