Un plan de relance pour le train à vapeur Hull-Chelsea-Wakefield

Les wagons seront rénovés à l'intérieur et à l'extérieur et ils seront décorés selon différents thèmes. Les wagons seront rénovés à l'intérieur et à l'extérieur et ils seront décorés selon différents thèmes.  Photo :  Rachel Gaulin

Le petit train à vapeur Hull-Chelsea-Wakefield renaît, mais portera désormais le nom de train à vapeur de la Gatineau. Un arrêt supplémentaire dans la petite municipalité de Chelsea sera aussi ajouté.

C'est ce qui a été annoncé lors d'une conférence de presse, mardi, devant plusieurs membres du comité de relance du train à vapeur et des résidents de la communauté.

Les wagons seront rénovés à l'intérieur et à l'extérieur et ils seront décorés selon différents thèmes. L'un des wagons sera aménagé afin de transporter des bicyclettes.

Le train Hull-Chelsea-Wakefield (archives) Le train Hull-Chelsea-Wakefield (archives)

La présidente du conseil d'administration de la Compagnie de chemin de fer de l'Outaouais (CCFO), Louise Boudrias, a également annoncé que des trajets thématiques comme un train de Noël seront mis sur pied.

Un plan de relance de plus de 13 millions

Le coût total du plan de relance est de 13,2 millions de dollars. Les réparations de la voie ferrée qui a été endommagée lors des pluies diluviennes des 23 et 24 juin 2011 sont estimées à près de 6 millions de dollars.

« Maintenant, le train nous appartient. Il faut maintenant se l'approprier. » — John Trent, président des Amis du petit train

Un comité de financement sera formé au cours des prochaines semaines. Ce dernier devra, entre autres, trouver l'argent nécessaire à la concrétisation du projet.

Un mécanicien a été embauché pour l'entretien du train. Un mécanicien a été embauché pour l'entretien du train.  Photo :  Rachel Gaulin

Le conseil d'administration de CCFO souhaite que 80 % du financement provienne des trois paliers gouvernementaux et le reste de la communauté. Les partenaires devront être identifiés d'ici la fin avril 2013 pour que le train puisse rouler à nouveau en 2014.

Une coopérative de solidarité pour le Train de la Gatineau sera également créée et devrait fonctionner selon le modèle de la coopérative de la Laiterie de l'Outaouais.

Un mécanicien a été embauché pour s'assurer de l'entretien du train afin que ce dernier soit prêt à rouler le moment venu.