La survie des communautés du Nord de l’Ontario frappées de plein fouet par la crise forestière.

L’industrie forestière a permis à des milliers de francophones des communautés du Nord de l’Ontario de gagner leur vie pendant des années. Aujourd’hui, le secteur est en crise, près de 40 usines ont fermé leurs portes et 9000 travailleurs se retrouvent sans emploi. Que réserve l'avenir au Nord de la province?

Les visages de la crise forestière

Caroline Gélineault Caroline Gélineault
Étudiante
De nombreuses familles quittent le petit village de Longlac, faute de travail. Caroline Gélineault, 16 ans, témoigne de cet exode particulièrement marqué chez les jeunes.
Roger Sigouin Roger Sigouin
Maire de Hearst
Pour relancer l’économie du Nord, le maire de Hearst veut sortir des sentiers battus. Son projet? Une route permanente entre Hearst et les villages de la baie James. Une idée audacieuse qui pourrait générer beaucoup d’emplois.
Roger Wesley Roger Wesley
Entrepreneur autochtone
Roger Wesley a perdu son emploi il y a quatre mois. Il tente d’assumer ses obligations familiales en dépit de l’endettement. Un tour de force qui s’exprime souvent par des moments de stress et d’angoisse.
Adrien Noël Adrien Noël
Curé à la retraite
Le curé Adrien Noël a tenté de relancer l’économie de son village en misant sur une ferme de champignons. Son entreprise a dû fermer ses portes quelques mois après l’ouverture. Aujourd’hui, il s’en remet à Dieu pour redonner espoir à sa communauté.
Guylaine Tremblay Guylaine Tremblay
Entrepreneure
Guylaine Tremblay est une fonceuse. Contre vents et marées, elle fait tout son possible pour développer l’industrie agroalimentaire dans sa communauté. Une initiative applaudie, mais qui commence déjà à démontrer ses limites.
Marc Cloutier Marc Cloutier
Ouvrier
Un salaire beaucoup plus bas, un boulot qui ne le passionne pas : Marc Cloutier doit mettre une croix sur son ancien métier de travailleur forestier et accepter sa nouvelle vie.
Conrad Morin Conrad Morin
Trappeur
Très actif au sein de sa communauté, le trappeur Conrad Morin se bat contre le projet de réglementation sur la protection des caribous des bois. Une initiative gouvernementale qui, à ses yeux, risque de compromettre la reprise économique du Nord de l’Ontario.
Écrivez-nous

Reportage du téléjournal Ontario

La crise Pertes d’emplois massives, avenir incertain : les citoyens doivent maintenant faire le deuil d’un mode de vie. Incursion dans l’univers des travailleurs de la forêt. Regardez
Les espoirs raisonnables Les communautés qui se heurtent au déclin de leur industrie doivent faire preuve de débrouillardise pour relancer l’économie de leur village. Les projets sont nombreux, mais n’aboutissent pas toujours. Espoirs et défis d’un avenir à bâtir. Regardez
Une voix pour le Nord? Ils sont nombreux à dénoncer le manque de volonté politique pour remettre l’industrie du bois sur les rails. Devant cette impasse, certains envisagent la création d’une onzième province canadienne. Quel pouvoir aurait le Nord de l’Ontario? Regardez
Daniel Sigouin (Hearst)

Le Nord de l'Ontario est depuis toujours gouverné comme une colonie sous un contrôle politique énormément centralisé. Lorsqu'une région ressource comme la nôtre fleurit économiquement et que les gens travaillent, le peuple est endormi par un confort artificiel. Lorsque l'on déstabilise ce style de vie, le sentiment d’impuissance s’installe et c’est le début de la dévitalisation des régions. L’incapacité de pouvoir se réinventer nous force d'agir et nous tourner vers le contrôle colonial afin queux nous sortent du pétrin. Mais que faut-il faire? Dans le reportage Louise Bouchard fait nuance à la diversification de l'économie du Nord dans des secteurs non traditionnels, en effet pour se sortir du bois il faut peut-être sortir du bois.

Jocelyn Blais (Hearst)

Merci Radio-Canada pour cette série importante pour le nord de lOntario. Oui nous avons une crise majeure et il ne s’agit pas du passage d’un creux ou dune récession. Le Nord ne pourra plus être le même et devra ressortir de cette crise. Il existe bel et bien des espoirs, mais le changement et les solutions n’arriveront pas seules et pas sans un travail ardu de la part de tous et également en prenant des risques. Le Nord doit se regrouper et collaborer comme communauté et comme région afin d’avoir une voix politique plus influente. Le Nord doit prendre ses propres décisions afin de dessiner son avenir.

Annik Chalifour

Je me suis sentie interpelle par votre documentaire, vif témoignage de la triste histoire actuelle du milieu industriel du Nord de la province, dramatiquement secoué par la situation économique. En résulte que la population francophone du Nord tend quitter la région de plus en plus. Cette situation risque non seulement d'affecter l'économie durable du Nord, mais aussi la survie des communautés francophones dont les écoles forment le pilier. Si les gens quittent la région faute d'emploi, les écoles se videront. Et sans écoles françaises, les communautés francophones en région disparaitront... Merci de ce documentaire qui sensibilise face l'avenir de l'économie régionale et son impact sur les communautés francophones du Nord. ------ Annik Chalifour

Équipe

Louis Lessard
Journaliste

Yannick Jacques
Réalisateur-associé

Pascale Bréniel
Réalisatrice

Ivan Arsovski,
Claude Beaudoin

Caméramans
Martin Labbé
Intégrateur et infographiste

Vincent Chénier
Réalisateur (Radio française)

Richard Vautour
Contrôleur de la qualité

Éric Langlois
Chef de secteur Web