De la glace sèche pour venir à bout d'un problème de rats

Un rat brun Non seulement le rat brun, considéré comme nuisible, est non seulement à l'origine de la propagation de maladies et de la réduction du rendement des cultures agricoles, mais il constitue un danger pour les espèces animales menacées de disparition.  Photo :  Reg Mckenna/Wikimedia Commons

La Ville de Windsor est aux prises avec un problème de rats et songe à utiliser de la glace carbonique pour s'en débarrasser.

Les Services environnementaux de la municipalité de Windsor ont reçu plus de 800 appels de citoyens signalant la présence de rats sur leur propriété en 2016.

Selon la Ville, la population de rats a continué d'augmenter aux cours des dernières années en raison de conditions météorologiques favorables.

Les importantes précipitations de neige survenues lors des hivers 2014 et 2015 ont ainsi permis de protéger les terriers des rongeurs contre le froid, et les températures douces de l'hiver dernier ont continué de favoriser leur reproduction.

Plusieurs municipalités de l'Ontario font donc face à la même situation.

De la glace carbonique En fondant, la glace carbonique libère du dioxyde de carbone qui asphyxie les rats.  Photo :  Wikipédia

Une méthode innovatrice

Windsor projette de suivre les exemples des municipalités de Boston et Chicago, qui utilisent une méthode innovatrice pour combattre les infestations de rongeurs : elles se servent de glace carbonique, aussi connue sous le nom de glace sèche.

Selon la responsable des services environnementaux de Windsor, l'utilisation de glace carbonique présente un avantage considérable lorsqu'on la compare avec les méthodes traditionnelles de lutte contre la vermine : il n'est pas nécessaire que les rats la mangent.

« Le problème avec le poison traditionnel, c'est que les rats doivent le manger pour mourir. S'il y a des sources de nourriture plus attrayantes que le poison, cela ne fonctionne pas. » — Anne-Marie Albidone, responsable des services environnementaux de la Ville de Windsor

La glace carbonique est placée dans les terriers de rongeurs au même titre que le poison traditionnel; lorsqu'elle fond, elle relâche du dioxyde de carbone sous sa forme gazeuse, ce qui asphyxie les rats. Nul besoin donc de les appâter avec de la nourriture.

Cette nouvelle méthode est présentement à l'étude.

En attendant, les Services environnementaux de Windsor continuent de lutter contre les rats en contractant des compagnies d'extermination, qui se chargent de déployer des dispositifs traditionnels de trappe et d'empoisonnement sur les propriétés touchées par le problème.

Un rapport sur le problème sera bientôt soumis au conseil municipal.

Ontario en direct Afficher le fil complet

    Dossiers et plus