Procès Ghomeshi : contre-interrogatoire de la 3e présumée victime

Jian Ghomeshi à son arrivée en cour le 8 février à Toronto Jian Ghomeshi à son arrivée en cour le 8 février à Toronto  Photo :  PC/Chris Young

Le contre-interrogatoire de la troisième présumée victime au procès de Jian Ghomeshi pour agressions sexuelles a eu lieu cet après-midi. Cette dernière soutient que l'ancien animateur de CBC lui a serré la nuque, l'empêchant de respirer durant plusieurs secondes, alors qu'ils s'embrassaient. 

Pour sa part, l'avocate de Ghomeshi a protesté en matinée contre le fait que la plaignante s'était informée sur le témoignage des deux autres présumées victimes la semaine dernière, contrairement aux instructions du juge, en plus d'avoir fourni de nouveaux détails à la police à la suite de ces témoignages.

Ghomeshi est accusé d'avoir agressé sexuellement trois femmes et d'avoir vaincu la résistance de l'une d'elles par l'étouffement. L'homme de 48 ans a plaidé non coupable à tous les chefs d'accusation.

La semaine dernière, l'avocate de Ghomeshi, Marie Henein, s'est servie de courriels écrits par les deux premières plaignantes à témoigner pour soulever des doutes quant à leur crédibilité et leur version des faits.

Ces dernières soutiennent que l'ancien musicien du groupe Moxy Früvous les a frappées et, dans le cas de l'actrice Lucy DeCoutere, lui a serré la gorge, sans leur consentement, alors qu'ils s'embrassaient.

Ghomeshi subira un autre procès en juin, relativement aux allégations d'une quatrième plaignante.

Photo de Lucy DeCoutere et de Jian Ghomeshi qui aurait été prise le lendemain de l'agression présumée. Photo de la plaignante Lucy DeCoutere et de Jian Ghomeshi qui aurait été prise le lendemain de l'agression présumée.

Ontario en direct Afficher le fil complet

    Dossiers et plus