Mairie de Toronto : que promettra Olivia Chow?

Radio-Canada avec La Presse Canadienne
Olivia Chow vise la mairie

La veuve de Jack Layton et ex-députée du NPD à Ottawa, Olivia Chow, lancera officiellement sa campagne à la mairie de Toronto, jeudi, dans le quartier défavorisé où elle a grandi.

Mme Chow veut mettre de l'avant ses origines modestes pour courtiser les immigrants et les moins nantis, particulièrement à l'extérieur du centre-ville où elle doit gagner des appuis pour battre le maire sortant Rob Ford le 27 octobre. 

Ce dernier a dit, mercredi, qu'il n'avait « nullement peur » d'elle. 

« C'est la meilleure nouvelle [candidature d'Olivia Chow] de la journée. » — Rob Ford, maire de Toronto

Olivia Chow a démissionné mercredi de son poste de députée à Ottawa. Un représentant de sa campagne a par la suite déposé ses documents de candidature à l'hôtel de ville.

Trois autres candidats sérieux cherchaient déjà à détrôner M. Ford. Mais Mme Chow est la favorite, selon les derniers sondages.

Les autres candidats en lice, dont l'ancien chef conservateur provincial John Tory, proposent tous une version améliorée de la plateforme conservatrice de M. Ford, contrairement à Mme Chow qui compte de s'en démarquer complètement. Toutefois, selon la façon dont le vote de centre-droit se divisera, elle pourrait permettre, malgré elle, à M. Ford de se faufiler entre ses adversaires au fil d'arrivée le 27 octobre.

Qui est Olivia Chow?

  • Née en 1957 à Hong Kong
  • A immigré à Toronto avec sa famille à l'âge de 13 ans
  • Conseillère municipale de Toronto de 1991 à 2006; l'une de ses préoccupations à l'époque : les sans-abri
  • Députée du NPD à Ottawa depuis 2006; elle était notamment porte-parole de l'opposition officielle en matière de transports, de municipalités et de transport en commun.  

Mme Chow suit les traces de son défunt conjoint, Jack Layton, qui avait également tenté de se faire élire à la mairie de Toronto, avant de devenir chef du NPD à Ottawa.

Rob Ford dans la tourmente

À l'opposé de Ford

Le frère du maire Rob Ford et directeur de sa campagne, Doug Ford, a dénigré Mme Chow dans le passé : « Elle n'est pas Jack Layton », soulignait-il. 

Une autre candidate à la mairie, l'ex-présidente de la Commission des transports de Toronto, Karen Stintz, a soutenu, elle, que son adversaire dépenserait sans compter si elle était élue le 27 octobre, comme à l'époque de David Miller. L'équipe de John Tory a renchéri, mercredi, en affirmant : « dès qu'elle voit de l'argent, elle le dépense ».

L'équipe de Mme Chow tentera de contrecarrer cette perception en mettant en valeur ses origines modestes et le fait qu'elle « connaît la valeur de l'argent ».

« Elle a une modeste éducation. Elle ne parle pas de transport en commun, elle utilise le transport en commun. Elle l'a fait pendant toute sa vie. » — Jamey Heath, directeur de campagne d'Olivia Chow

M. Heath indique que sa candidate n'a pas l'intention d'exploiter les frasques personnelles de Rob Ford, qui a admis avoir fumé du crack pour le défaire, mais plutôt de s'attaquer à son bilan en tant de maire. Mme Chow a affirmé à son sujet dans le passé qu'il n'était pas un « modèle » pour ses petits-enfants.