Idle No More : l'accès au pont Ambassador à Windsor est bloqué

Des manifestants marchent le long du chemin Huron Church à Windsor.

Plusieurs centaines de militants du mouvement autochtone Idle No More ont envahi la voie d'accès au pont Ambassador entre Windsor et Détroit, mercredi, bloquant le chemin aux camions.

Le pont Ambassador est le lien transfrontalier le plus achalandé au pays et des dizaines de camions étaient déjà refoulés mercredi midi.

Les manifestants marchent en direction du pont sur le chemin Huron Church. Pour l'instant, la police n'est pas intervenue.

Une organisatrice à Windsor, Lorena Garvey-Shepley, avait admis que la manifestation allait ralentir la circulation. Elle avait affirmé, toutefois, qu'il ne s'agirait pas d'un barrage routier complet. « Nous ne voulons pas trop incommoder les gens, avait-elle dit. Mais nous voulons être à des endroits où on sera remarqués ».

Également dans le sud de la province, des manifestants bloquent la voie ferrée entre Belleville et Kingston, ce qui cause des retards pour les trains de VIA Rail qui circulent entre Toronto et Montréal. Le transporteur ferroviaire demande aux passagers de communiquer avec lui afin de vérifier l'horaire des départs.

Il s'agit de deux des nombreux rassemblements de protestation prévus au pays pour mercredi, journée d'action autochtone.

Manifestation Idle No More dans le Nipissing

Dans le nord de la province, des membres des Premières Nations attirent l'attention des automobolistes avec des affiches le long de la route 17, entre North Bay et Sturgeon Falls.

À Toronto, une centaine de manifestants participent à une marche au centre-ville.

La Police provinciale de l'Ontario (PPO) a prévenu les automobilistes qu'ils pourraient faire face à des ralentissements imprévus sur les autoroutes.

Des manifestants Idle No More au centre-ville de Toronto

Dans le passé, certains manifestants ont mis en place des barrages routiers en Ontario en plus de bloquer des voies ferrées du CN dans la région de Sarnia. Le service de trains de passagers VIA a aussi été perturbé dans le corridor Toronto-Montréal.

Les policiers ont été critiqués par un juge qui a affirmé qu'ils n'avaient pas agi assez rapidement pour faire respecter une injonction. Le commissaire de la Police provinciale de l'Ontario affirme que ses agents gèrent discrètement, mais efficacement, les manifestations du mouvement Idle No More. Chris Lewis répond à ses détracteurs dans une vidéo sur YouTube.

Par ailleurs, dans un communiqué diffusé mardi, la PPO avertit les automobilistes que « l'objectif principal de la police durant ces situations est de protéger la sécurité publique et de rétablir la circulation normale ».

Le corps policier incite les conducteurs, mercredi, à écouter les bulletins de nouvelles avant de prendre la route.

De façon globale, le mouvement Idle No More s'élève contre plusieurs des politiques fédérales conservatrices, incarnées entre autres par la Loi de 2012 sur l'emploi et la croissance (ancien projet omnibus C-45) et la Loi sur l'emploi, la croissance et la prospérité durable (ancien projet de loi omnibus C-38). Ses militants cherchent aussi à attirer l'attention sur toute une série de problèmes autochtones, comme la pauvreté dans laquelle vivent certaines communautés, le taux de suicide élevé, les meurtres de femmes autochtones, la pénurie d'eau potable et l'exploitation des terres autochtones par certaines grandes compagnies.

 

Ontario en direct Afficher le fil complet

    Facebook