Une consultation publique pour repenser le pôle Lionel-Groulx-Atwater

Le maire de l'arrondissement du Sud-Ouest, Benoit Dorais, présentant un plan du secteur à l'étude. Le maire de l'arrondissement du Sud-Ouest, Benoit Dorais, présentant un plan du secteur à l'étude.  Photo :  Radio-Canada/René Saint-Louis

L'arrondissement du Sud-Ouest, à Montréal, lance une consultation publique pour revoir la configuration des abords de la station de métro Lionel-Groulx et du marché Atwater.

Un texte de René Saint-LouisTwitterCourriel

Quelque 5000 Montréalais habitent dans ce qu'on appelle le pôle Lionel-Groulx-Atwater qui s'étend du canal de Lachine, au sud, à la rue Saint-Antoine, au nord, et de la rue Rose-de-Lima, à l'ouest, à la rue Vinet, à l'est.

Le secteur est aussi une zone de transit où passent des milliers de voitures et des centaines de bus, car l'avenue Atwater est un axe routier majeur. Il y a aussi tous ceux qui se rendent au populaire marché du même nom à pied, en vélo ou en métro.

Les abords du marché Atwater présentent des problèmes de sécurité, en particulier pour les piétons et les cyclistes. Les abords du marché Atwater présentent des problèmes de sécurité, en particulier pour les piétons et les cyclistes.  Photo :  Google Street View

Les gens qui fréquentent le quartier sont invités à partager leurs idées pour améliorer la cohabitation entre automobilistes, utilisateurs du transport en commun, cyclistes et piétons.

« Nous, on regarde de piétonniser peut-être certains secteurs. Revoir également la configuration de la courbe de l'avenue Atwater. En ce moment, c'est dangereux d'aller au marché pour plusieurs utilisateurs. Mais il y a aussi toute l'interface avec le canal de Lachine. » — Benoit Dorais, maire de l'arrondissement du Sud-Ouest

Le maire de l'arrondissement, Benoit Dorais,  souligne aussi que Parcs Canada, qui gère le canal de Lachine, revoit en ce moment son plan directeur. La consultation de l'arrondissement pourra donc, selon lui, s'arrimer à ce que Parcs Canada proposera.

L'Institut du Nouveau Monde, organisme indépendant ayant pour objectif d'augmenter la participation citoyenne, a obtenu un contrat de 25 000 $ pour réaliser un sondage au cours de l'été. La porte-parole de l'INM, Sophie Seguin-Lamarche, s'attend à un bon taux de participation.

« Surtout un taux de participation qui va être local, parce qu'il va y avoir des consultations publiques fixes, entre autres, des ateliers de réflexion les 21 et 22 juin. Mais, l'objectif est aussi de se promener dans certains événements ici dans l'arrondissement, on va pouvoir aussi prendre un peu le pouls des gens qui passent dans l'arrondissement, mais qui n'y vivent pas. » — Sophie Seguin-Lamarche, directrice des communications à l'Institut du Nouveau Monde

Les détails de la consultation sont disponibles sur une page Facebook créée pour l'occasion. Les premiers résultats seront dévoilés en septembre. L'arrondissement devra ensuite trouver l'argent nécessaire pour aller de l'avant.

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.

Info en continu