Les sacs de plastique bannis à Montréal dès le 1er janvier 2018

Fini les sacs de plastique à Montréal

Les Montréalais devront penser à prendre leurs sacs réutilisables avant d'aller faire leurs courses d'ici deux ans. Le maire Denis Coderre a confirmé aujourd'hui qu'il va bannir les sacs d'emplettes en plastique. Prochaine étape : les bouteilles d'eau.

Les sacs légers - d'une épaisseur de moins de 50 microns - seront interdits, tout comme les sacs qui se dégradent à la chaleur, mais l'utilisation de petits sacs de plastique sera autorisée, pour des raisons hygiéniques, pour emballer les fruits et légumes, et les médicaments. Il en sera de même pour les housses de vêtements chez le nettoyeur.

Le vice-président de l'Association des détaillants en l'alimentation du Québec, Pierre-Alexandre Blouin, doute de l'efficacité d'une telle mesure. « On va devoir offrir d'autres types de sacs qui vont être des sacs avec plus de plastiques, ou de papier, qui n'ont pas un bon bilan environnemental. »

La métropole a prévu une période de 22 mois pour permettre à l'industrie du plastique et aux citoyens de s'adapter à la nouvelle réglementation. « C'est un changement de culture et nous sommes rendus là », a déclaré le maire Coderre en conférence de presse lundi. Sur le plan économique, il estime qu'il s'agit d'une « occasion pour l'industrie de s'adapter à la nouvelle réglementation ».

D'ici là, les élus ont prévu des activités de sensibilisation pour informer le public et les commerçants.

Le maire Coderre souligne que la décision n'a pas été prise à la légère. La Ville a tenu une commission pour évaluer les impacts environnementaux, économiques et sociaux de cette interdiction.

Depuis 2008, les Québécois ont déjà réduit de 52 % l'utilisation des sacs de plastique grâce à la sensibilisation, a souligné M. Coderre. 

« Après ça, on va s'occuper des bouteilles d'eau. » — Denis Coderre

En point de presse, le maire a par ailleurs indiqué que l'interdiction des bouteilles d'eau était la prochaine étape pour réduire les impacts environnementaux de la consommation de masse.

La Ville entend dès maintenant encourager d'autres initiatives de consommation responsable, comme la réduction de la consommation des bouteilles d'eau en plastique et le développement d'une filière de conception et de fabrication de sacs réutilisables au Québec, a indiqué M. Coderre. 

Le danger des sacs de plastique

Les sacs de plastique mettent des centaines d'années à se décomposer et leur légèreté les fait voyager sur de longues distances lorsqu'ils sont rejetés dans l'environnement. Ils sont ainsi ingérés par des animaux, et le plastique entre dans la chaîne alimentaire.