Les images des derniers instants d'Alain Magloire

Mort d'un sans-abri : reportage de Jean-Philippe Robillard

Alain Magloire, qui souffrait de problèmes de santé mentale, a été abattu par un policier à Montréal, le 3 février dernier, lors d'une intervention d'urgence au centre-ville. Nous avons obtenu des enregistrements audio et vidéo exclusifs des événements qui ont mené à sa mort.

Ces images montrent ce qui a mené à l'intervention policière mortelle, dont une altercation avec un client de son hôtel, rue Saint-Hubert. On le voit aussi fracasser une vitre à la réception de l'hôtel avec un marteau, frustré qu'on refuse de lui remettre son dépôt de 50 $. C'est ensuite qu'il est pourchassé pendant une dizaine de minutes dans les rues du centre-ville par des policiers.

Menaçant un agent avec son marteau, on voit sur ces images un autre policier tirer à quatre reprises sur Alain Magloire. Il meurt dans les minutes suivantes.

Voici ces images exclusives (AVERTISSEMENT : SCÈNES DE VIOLENCE) :

Pour voir les images sur votre appareil mobile, cliquez ici

Un éclairage sur ce qui s'est passé

L'analyste en affaires policières Stéphane Berthomet estime que ces images démontrent qu'il y a eu des « erreurs techniques, stratégiques qui ont été faites par les policiers ». Les agents auraient pu agir différemment, selon lui.

« L'intervention aurait pu être menée de façon plus prudente, plus adéquate, et de façon plus calme dans l'ensemble de manière à que ça ne se termine pas par des tirs qui ont été mortels pour M. Magloire. » — Stéphane Berthomet, analyste en affaires policières

M. Berthomet souligne que les policiers auraient pu négocier avec le suspect pour tenter de désamorcer la situation.

Le point clé, c'est le moment où le suspect est heurté par l'autopatrouille, explique-t-il. Ensuite, un policier tente de le maîtriser, mais il se retrouve seul au contact du suspect, vulnérable devant lui.

La police de Montréal a refusé de nous accorder une entrevue, soulignant qu'une enquête publique est à venir. Huit mois après l'annonce de cette enquête publique, le Bureau du coroner n'a toujours pas fixé de date pour le début des audiences.

Le frère d'Alain Magloire s'est quant à lui dit « choqué, déçu, mais surtout blessé » par ce qu'il a vu dans la vidéo. « On voit quand même la détresse humaine derrière ça [...] Puis en même temps, comme frère, comme membre de la famille, tu te dis "comment ça se fait qu'on est rendu dans une situation comme celle-là" », a ajouté Pierre Magloire.

Pour écouter des extraits d'échanges entre policiers sur votre appareil mobile, cliquez ici.

À la suite d'une enquête de la Sûreté du Québec, aucune accusation criminelle n'a été portée contre les policiers de Montréal concernant la mort d'Alain Magloire.

En sons et en images, voyez les derniers instants d'Alain Magloire, de minute en minute :

Qui est Alain Magloire?

Père de deux filles, et fils de l'ancien ministre haïtien de la Justice René Magloire, Alain Magloire était aux prises avec des problèmes de santé mentale. Diplômé en biochimie et en biologie moléculaire, sa vie a basculé dans les années 2000 après avoir consommé de l'ecstasy lors d'une fête, selon sa famille. Il avait ensuite développé des troubles psychologiques qui l'ont mené jusqu'à la rue.

D'après un reportage de Jean-Philippe Robillard