Quand le cannabis mène à l'hospitalisation : témoignage d'une adolescente de Shawinigan

Hospitalisée après avoir consommé du cannabis

Au moment où le Canada songe à légaliser la marijuana, on apprend que le nombre d'hospitalisations liées au cannabis a plus que doublé en trois ans en Mauricie et au Centre-du-Québec.

En 2012-2013, dix-neuf personnes ont été hospitalisées à la suite de leur consommation de cannabis, selon les données fournies par le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec.

Ce nombre a bondi à trente-cinq l'année suivante et à quarante-sept en 2014-2015.

substances-causes-hospitalisations Données fournies par CIUSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec  Photo :  ICI Radio-Canada

Élodie (nom fictif), une adolescente de 15 ans de Shawinigan, nous a raconté s'être retrouvée à l'hôpital en raison d'une psychose provoquée par la consommation cannabis, il y a de quelques mois.

« Le médecin m'a dit que je ne pouvais pas sortir parce que j'étais trop dangereuse pour la population. J'entendais des voix dans ma tête. Ils m'ont hospitalisée pendant trois jours », explique la jeune fille.

Elle était prise dans un cercle vicieux.

« J'en prenais le matin, le midi, le soir, pis je paranoïais...[...]. Ça m'a emmenée à [en prendre] plus pour oublier que j'entendais des voix et là, ça empirait », se souvient-elle.

Le cannabis plus nocif qu'avant?

L'adolescente est convaincue que le cannabis est plus fort, plus toxique qu'avant.

« Avec tout ce qu'ils mettent dedans, c'est rendu n'importe quoi. Ils mélangent plein d'affaires. » — Élodie, 15 ans

C'est effectivement une des hypothèses que retiennent les spécialistes pour expliquer la hausse du nombre d'hospitalisations. Mais la façon de consommer compulsivement le cannabis en serait aussi responsable.

« On consomme de façon plus intense maintenant qu'on consommait par le passé », constate Jean-Marc Ménard, conseiller aux services psychosociaux du CIUSSS Mauricie-et-Centre-du-Québec.

Il affirme aussi que « c'est possible que les jeunes commencent à consommer plus tôt et ça, ce n'est pas banal ».

Selon les données de l'Institut national de santé publique du Québec, les jeunes sont toutefois de moins en moins nombreux à consommer.

consommation-cannabis-hausse Source: Institut national de santé publique du Québec  Photo :  ICI Radio-Canada

Avec les informations de Marie-Claude Julien

Mauricie en direct Afficher le fil complet