Changer de corps le temps d'un tournage

Changer de corps le temps d'un tournage

Tout le monde a déjà rêvé de changer d'apparence. Un peu plus ou un peu moins de poitrine, des hanches plus discrètes ou encore une taille plus affinée. Imaginez avoir l'occasion d'essayer différents corps. C'est l'expérience immersive que j'ai pu vivre dans un laboratoire de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) en vue de la Semaine nationale de sensibilisation aux troubles alimentaires, qui se déroule du 31 janvier au 7 février 2016. Une expérience déstabilisante que je ne suis pas près d'oublier.

Un texte de Marie-Pier BouchardTwitterCourriel

Le Laboratoire de recherche interdisciplinaire sur les troubles du comportement alimentaires (LoriCorps) de l'UQTR utilise, depuis quelques années, une technologie de réalité virtuelle innovante qui permet d'évaluer l'image corporelle

L'exercice consiste, grâce à une lunette adaptée, à essayer et à observer des corps, du plus fin au plus arrondi, pour ensuite répondre à deux questions.

Exposition de différents silhouettes virtuelles. Environnement virtuel exposant les différentes silhouettes de la réalité virtuelle.

  • Quelle silhouette ressemble le plus à votre corps?
  • À quelle silhouette aimeriez-vous ressembler?

Ces questions, à première vue, peuvent sembler plutôt banales, mais en réalité, quand on doit y répondre, ça devient embêtant. Essayer plusieurs corps, un après l'autre... Dans mon cas, la confusion s'est installée rapidement.

Étrangement, même s'il s'agit d'un environnement virtuel, on ressent cette volonté de répondre correctement aux questions. Alors qu'il n'y a pas de bonne réponse ou de mauvaise réponse.

Le moment le plus déstabilisant est assurément celui où j'ai porté le corps associé à l'anorexie mentale, un trouble alimentaire qui entraîne des restrictions alimentaires importantes.

Voir de si près un corps aussi maigre donne l'impression d'étouffer, de manquer d'air, alors que je sais très bien qu'il s'agit d'une image animée. L'expression « la peau sur les os » prend tout son sens.

N'empêche que cet outil est très précieux pour les spécialistes en troubles alimentaires. Il peut être utilisé en prévention, pour évaluer les gens qui sont à risque de développer des troubles alimentaires, tels que la boulimie ou l'anorexie.

« L'idée c'est de ramener une perception [du corps] qui soit la plus saine possible. » — Johana Monthuy-Blanc, directrice du LoriCorps
Porter un autre corps avec la réalité virtuelle du LoriCorps. Porter un autre corps avec la réalité virtuelle du LoriCorps.

Johana Monthuy-Blanc, directrice du LoriCorps, précise toutefois que cet exercice virtuel en 3D en est toujours à l'étape expérimentale, mais pourrait, éventuellement, être utilisé dans le cadre d'une thérapie cognitive et comportementale.

« On exposerait le patient ou le client à des situations et on apprendrait au patient à gérer sa situation », précise Johana Monthuy-Blanc.

Johana Monthuy-Blanc est directrice du LoriCorps de l'UQTR Johana Monthuy-Blanc est directrice du LoriCorps de l'UQTR.

La particularité de cet appareil, comparativement à d'autres qui existent ailleurs dans le monde, c'est qu'il utilise les trois dimensions. La personne qui se prête à l'exercice peut voir son corps virtuel de tous les côtés.

C'est alors que Mme Monthuy-Blanc m'a raconté que certaines patientes anorexiques s'identifient quand même à la silhouette la plus ronde.

Vivre cette expérience de réalité virtuelle m'a fait réaliser que je suis chanceuse d'accepter mon corps, malgré certaines insatisfactions et imperfections.

Qu'est-ce que le LoriCorps ?

LoriCorps signifie Laboratoire de recherche interdisciplinaire sur les troubles du comportement alimentaire en lien avec la réalité virtuelle et la pratique physique. Les spécialistes de ce laboratoire, qui proviennent d'un peu partout dans le monde, se penchent sur l'étude des troubles du comportement alimentaires. Le LoriCorps est associé à l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR).

Ailleurs sur le web Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes.

Mauricie en direct Afficher le fil complet