La fin de La Presse papier profite aux autres quotidiens imprimés

La Presse en version papier. La Presse en version papier.  Photo :  Radio-Canada

Le 1er janvier 2016, en mettant un terme à l'impression de son journal du lundi au vendredi, La Presse a ouvert un segment du marché à ses concurrents, dont les abonnements sont à la hausse. Le Devoir enregistre une importante augmentation de son tirage, mais des quotidiens régionaux comme Le Nouvelliste et Le Soleil sont aussi en progression.

Un texte d'Alexandre DuvalTwitterCourriel

Au Devoir, on affirme que les lignes du service d'abonnement ne dérougissent pas depuis le début de l'année. Bien qu'il s'agisse de données provisoires, Le Devoir se dirige vers une hausse de 10 à 15 % de nouveaux abonnements, selon Geneviève O'Meara, coordonnatrice des communications et de la promotion.

« Il y a beaucoup de nouveaux abonnements qui ont débuté le 4 janvier », soit le premier lundi suivant la fin de La Presse papier en semaine, dit Geneviève O'Meara. Le Devoir a d'ailleurs dû augmenter son tirage à plus de 30 000 copies par jour, en semaine, une décision qui coïncide avec la fin de La Presse papier.

« On a senti une grosse différence dans les dernières semaines », ajoute Geneviève O'Meara, soulignant qu'un mouvement a été particulièrement remarqué chez les hôtels et les restaurateurs. Beaucoup d'établissements qui n'étaient pas abonnés au Devoir ont fait le saut au début de l'année 2016 pour continuer à servir leur clientèle avec un journal grand format.

« On ne se cache pas que le fait que La Presse papier ne publie plus la semaine joue dans l'augmentation que nous constatons au Devoir. » — Geneviève O'Meara, coordonnatrice des communications et de la promotion

Geneviève O'Meara se garde toutefois d'attribuer l'entièreté de la hausse des abonnements au Devoir à la fin de La Presse papier en semaine. Elle rappelle que la campagne « Les Amis du Devoir », lancée à l'automne, ainsi que les diverses campagnes d'abonnement ont aussi pu avoir un impact sur les chiffres de l'entreprise.

Des quotidiens régionaux en progression également

Le Nouvelliste

Certains des quotidiens régionaux appartenant à Capitales Médias sont aussi en progression depuis le début de l'année 2016. Le Soleil, dans la région de Québec, dit avoir enregistré une hausse de ses abonnements de 3,2 % depuis le 1er janvier.

« Ce pourcentage pourrait continuer d'augmenter au cours des prochaines semaines », dit le président et éditeur du Soleil, Claude Gagnon. Or, le fait que la hausse soit enregistrée en début d'année l'incite à être prudent dans son interprétation.

« [La progression des abonnements] peut coïncider avec des campagnes d'abonnement menées à l'automne ou avec le retour des fêtes », puisque certains lecteurs se désabonnent pendant les vacances de Noël, indique Claude Gagnon.

Même son de cloche du côté du Nouvelliste, à Trois-Rivières : « On sent que les renouvellements sont plus importants en janvier 2016 qu'en janvier 2015, donc il y a probablement un lien à faire avec la fin de La Presse papier », dit le président et éditeur du journal, Alain Turcotte.

Sans être en mesure de donner une statistique sur l'augmentation des abonnements au Nouvelliste, Alain Turcotte affirme que la hausse est sans doute dans les mêmes eaux que celle enregistrée au Soleil et que cette lancée devrait se poursuivre.

« Des fois, les gens ne réagissent pas sur le coup. Ils commencent à lire la version électronique et le papier finit par leur manquer, alors ils y reviennent. » — Alain Turcotte, président et éditeur du Nouvelliste

À l'instar de Claude Gagnon, Alain Turcotte affirme que l'arrêt de l'impression de La Presse en semaine n'est peut-être pas le seul facteur ayant contribué à une hausse des abonnements au Nouvelliste, dont le tirage s'élève à environ 40 000 exemplaires en semaine, incluant l'édition électronique intégrale.

La Presse + progresse aussi

Ces augmentations du tirage de certains quotidiens imprimés depuis le 1er janvier ne signifie toutefois pas que La Presse soit en reste. Bien au contraire. La progression de l'application La Presse+ est de près de 38 % depuis un an et cette hausse s'est poursuivie depuis la fin de La Presse papier en semaine.

Selon Anne-Marie Desautels, conseillère principale aux communications à La Presse, il y avait 175 000 ouvertures de tablettes uniques du lundi au vendredi, en janvier 2015, comparativement à plus de 240 000 aujourd'hui. Ce samedi, La Presse publiera d'ailleurs le détail de cette progression.

Mauricie en direct Afficher le fil complet