Lac-à-la-Tortue : une pétition circule pour défusionner de Shawinigan

Lac-à-la-Tortue Lac-à-la-Tortue  Photo :  Radio-Canada/Valérie Houle

Depuis le printemps dernier, plus de 1530 citoyens de Lac-à-la-Tortue ont signé une pétition demandant un référendum pour que le secteur se défusionne de la Ville de Shawinigan.

Un texte de Marie-Ève TrudelTwitterCourriel

« [Les fusions municipales] sont un peu dures à digérer, on paye toujours dans un sens, on n'a jamais de retour », a dit d'entrée de jeu l'un des instigateurs de la pétition, François Bonenfant, en entrevue à Chez nous le matin.

« Des services, on n'en a plus au Lac-à-la-Tortue.  » — François Bonenfant, l'un des instigateurs de la pétition

L'instigateur de la pétition affirme devoir parcourir 20 kilomètres pour avoir accès aux services. « Oui, ils ramassent les poubelles et ils nous déneigent », concède-t-il, mais il ajoute : « On paye les taxes comme le reste de la ville, mais on n'a pas les services qui viennent avec ». À ce sujet, le maire de Shawinigan exprime clairement son désaccord.

« On travaille sur le dossier de l'assainissement des eaux, un dossier qui traîne depuis une quarantaine d'années », dit le maire Michel Angers. 

« Il y a beaucoup d'initiatives qui sont faites. C'est vrai dans le secteur de Lac-à-la-Tortue, c'est vrai dans tous les secteurs de la ville. » — Michel Angers, maire de Shawinigan

Le maire dit attendre de voir la pétition avant de commenter davantage. « J'ai à peine lu les quelques arguments, des arguments qu'on connait depuis toujours : pas de services, et cetera, et cetera », a-t-il lancé. 

Le député de Saint-Maurice, Pierre Giguère, a refusé de déposer la pétition à l'Assemblée nationale du Québec. C'est plutôt le député caquiste de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, qui déposera le document lors de la reprise des travaux parlementaires. 

Mauricie en direct Afficher le fil complet