Hommage aux victimes de Polytechnique au Conseil général de Québec solidaire

Le reportage d'Amélie Desjardins

Après une journée à discuter des mesures alternatives à l'austérité, les 300 délégués de Québec solidaire, réunis en Conseil national à Trois-Rivières, ont rendu hommage dimanche aux 14 victimes de l'École polytechnique de Montréal, tombées sous les balles de Marc Lépine il y a 25 ans.

Dimanche matin, la co-porte-parole du parti Françoise David a consacré son discours à la situation des femmes. Elle a notamment souligné qu'il fallait continuer de lutter contre le sexisme et plaidé pour le retour des cours d'éducation sexuelle à l'école. 

Selon Françoise David, l'affaire de Jian Ghomeshi, qui fait face à cinq chefs d'accusation d'agression sexuelle et d'étranglement pour contrer la résistance, montre qu'il reste encore du chemin à faire pour l'égalité entre les hommes et les femmes.

Les délégués ont d'ailleurs observé une minute de silence à la mémoire des femmes assassinées par des hommes violents.

Une invitée d'honneur, Sylvie Haviernick, dont la soeur Maud a été tuée par Marc Lépine, s'est aussi adressée aux militants. La présidente de la Fondation des victimes du 6 décembre contre la violence a plaidé en faveur d'un registre des armes à feu.

Samedi, Québec solidaire a dénoncé les mesures d'austérité du gouvernement Couillard, notamment l'abolition des Conférences régionales des élus (CRE).

Mauricie en direct Afficher le fil complet