Le bloc opératoire du CHRTR contaminé par une bactérie rare

Le reportage de Marie-Claude Julien

Un patient du Centre hospitalier régional de Trois-Rivières (CHRTR) a contracté une infection au bloc opératoire. Il repose dans un état critique.

La bactérie Clostridium perfringens se trouvait dans le système de ventilation du bloc opératoire. La direction du CHRTR a annoncé vendredi matin que le bloc opératoire serait fermé pour que l'on puisse y faire des analyses.

Les résultats sont attendus dimanche. Si tout est dans l'ordre, les salles d'opérations seront rouvertes lundi.

Douze des quatorze salles d'opérations du CHRTR sont temporairement fermées. L'établissement garde deux salles d'opération ouvertes pour réaliser les interventions urgentes.

Les résultats d'analyse de ces vérifications seront connus dimanche. Le CHRTR fera alors le point sur l'état de la situation.

Une bactérie rare

Le Clostridium perfringens est une bactérie rare qui est à l'origine de la gangrène gazeuse.

Les chirurgies de 70 patients ont dû être reportées. La direction du centre hospitalier assure que les chirurgies seront faites dès que possible.

La microbiologiste-infectiologue Dr Lise-Andrée Galarneau explique ce genre d'infection est très rare. Le Clostridium perfringens est une bactérie qui ne se transmet pas par simple contact entre les patients ou le personnel.

La direction du CHRTR est entrée en contact avec tous les patients opérés récemment. Aucune autre personne ne présentait de symptômes d'infection.

Mauricie en direct Afficher le fil complet

Coupe Grey 2014

Facebook