Enquête sur la gestion des fonds de la communauté attikamek d'Obedjiwan

Un reportage de Maude Montembeault

Exclusif - Radio-Canada a appris que le ministère fédéral des Affaires autochtones et Développement du Nord Canada s'intéressait à la gestion des fonds de la communauté attikamek d'Obedjiwan, en Haute-Mauricie.

La vérification vise les dépenses de deux secteurs d'opérations du conseil de bande d'Obedjiwan. Il s'agit du secteur de l'habitation, qui gère 350 logements, et le secteur du développement économique, responsable de la scierie, de l'épicerie et de la station-service.

Après avoir reçu une plainte en février 2011, le ministère a mandaté la firme juricomptable KPMG pour enquêter sur l'utilisation possiblement inadéquate de fonds publics. Deux fonctionnaires du ministère des Affaires autochtones et un juricomptable se sont rendus cette semaine dans la communauté d'Obedjiwan.

Le chef du conseil de bande d'Obedjiwan, Christian Awashish, n'est pas surpris de la situation. Au printemps dernier, une pétition de 200 noms circulait dans la communauté, réclamant plus de transparence de la part du conseil de bande. Le chef se demande si l'implication du ministère dans le dossier pourra rétablir la confiance dans la communauté.

À la tribune téléphonique de la radio communautaire locale, les citoyens d'Obedjiwan confient qu'ils attendent depuis longtemps une telle enquête. Justin Chachai est animateur de radio depuis dix ans.

« Les gens soupçonnent qu'il y a eu des malversations, des pots-de-vin. » — Justin Chachai, animateur de radio, CITK-FM

Selon le ministère des Affaires autochtones, si l'enquête de la firme KPMG venait à conclure à des malversations dans l'utilisation des fonds, des accusations criminelles pourraient être portées.

En 2009, une enquête semblable pilotée par la Sûreté du Québec a mené à des accusations de fraude contre un ex-employé du conseil de bande.

Mauricie en direct Afficher le fil complet

Coupe Grey 2014

Facebook