Incendie majeur à Chesterville : une cinquantaine de résidences évacuées

Un incendie à Chesterville force l'évacuation d'une cinquantaine de résidences. Un incendie à Chesterville force l'évacuation d'une cinquantaine de résidences.

Une cinquantaine de résidences ont dû être évacuées par mesure préventive en raison de la présence de produits potentiellement explosifs à Chesterville, après qu'un incendie eut presque entièrement détruit une entreprise du secteur, mercredi soir.

Quelque 45 000 des 60 000 pieds carrés de l'usine appartenant au fabricant d'équipements agricoles Andersen ont été rasés par les flammes.

« Le feu s'est déclaré peu après 18 h dans une zone électrique. Il y a eu aussi des travaux de soudure dans ce coin-là, alors on ne sait pas exactement quelle est la cause [de l'incendie]. Présentement, il y a environ 90 % de la bâtisse qui est complètement détruite », a déclaré l'un des actionnaires du groupe Andersen, Frédéric Lavoie.

Plusieurs services d'urgence ont été dépêchés dans la petite municipalité en soirée, dont la Sécurité civile et Urgence-Environnement.

« Des réservoirs d'azote liquide et d'oxygène liquide sont tout près du bâtiment. Il y a donc un danger pour la population. C'est pour cette raison que le service d'incendie a demandé à ce que les gens puissent être évacués dans un rayon de 800 mètres. Environ 100 personnes ont été relocalisées soit chez de la famille ou à l'école du village », a expliqué le directeur régional de la Sécurité civile pour la Mauricie et le Centre-du-Québec, Sébastien Doire.

Le périmètre de sécurité établi aux alentours de l'usine incendiée était toujours en place dans la nuit de mercredi à jeudi. Plusieurs résidents évacués ont dû passer une partie de la nuit dans l'école de la municipalité.

Le ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs a fait savoir par voie de communiqué qu'il suivait la situation de près, en s'assurant que toutes les mesures requises sont prises afin d'assurer la protection de l'environnement.

Les élus de la région doivent tenir une conférence de presse dès 8 h jeudi pour faire le point.

Mauricie en direct Afficher le fil complet

Facebook