Pauline Picard meurt à 62 ans

Pauline Picard Pauline Picard (archives)

L'ex-députée bloquiste de Drummond, Pauline Picard, s'est éteinte, lundi, à l'âge de 62 ans. Mme Picard a succombé à un cancer du poumon à l'Hôpital Sainte-Croix à Drummondville, moins d'un an après s'être retiré de la vie politique.

L'ex-députée bloquiste de Drummond a succombé à un cancer du poumon, lundi, à l'Hôpital Sainte-Croix à Drummondville.

Pauline Picard a été députée de Drummond à la Chambre de communes de 1993 à 2008.

Lors de son élection en 1993, elle est devenue la première femme à occuper cette fonction dans la circonscription de Drummond. Au cours de ses cinq mandats successifs, elle a notamment été whip adjointe du Bloc québécois et porte-parole de l'opposition officielle en matière de langues officielles.

Pour Yves Samson, qui a été adjoint parlementaire de Mme Picard durant huit ans, cette dernière laisse un héritage important. « On se rappellera aussi toute la bataille pour sauver les productions de fromage au lait cru. Mme Picard à ce moment-là avait organisé à la Chambre des communes une dégustation de fromages pour les parlementaires. Au moment où elle a été porte-parole de l'opposition officielle en matière de santé, on se rappellera toute la bataille sur le sang contaminé. C'est Mme Picard qui menait ça pour que les gens puissent avoir leur indemnisation. Mme Picard a été celle qui a déposé le tout premier projet de loi pour interdire le clonage humain au Canada. Et sur le plan local, on lui doit entre autres d'avoir été là pour la naissance des Légendes fantastiques à Drummondville », rappelle-t-il.

Pauline Picard était mère de deux filles.

Mauricie en direct Afficher le fil complet

    Facebook