Aide médicale à mourir : une exception accordée à un Manitobain

L'aide médicale à mourir Le suicide assisté est illégal au Manitoba, et ce, jusqu'à l'entrée en vigueur d'une loi fédérale en juin.  Photo :  IS/iStock

Un Manitobain a obtenu mardi le droit de mourir avec l'aide d'un médecin, une première dans la province.

Le juge en chef de la Cour du Banc de la Reine du Manitoba Glenn Joyal lui a octroyé une exemption constitutionnelle qui lui permettra de demander de l'aide pour mettre fin à ses jours.

Le suicide assisté est illégal au Manitoba, et ce, jusqu'à l'entrée en vigueur d'une loi fédérale en juin.

Toutefois, la Cour suprême du Canada a déterminé que les personnes qui remplissent certaines conditions peuvent demander une exemption de la cour. Cette dernière peut ainsi les autoriser à recourir au suicide assisté avant l'entrée en vigueur de la loi.

Le patient désire conserver l'anonymat, donc les détails de sa condition médicale n'ont pas été révélés. Son avocat John Meyers a toutefois affirmé que son client souffrait de douleurs « persistantes et intolérables » et que les médecins croient qu'il a moins de deux mois à vivre.

M. Meyers a aussi expliqué au juge Joyal que son client est dûment informé, ne souffre pas de dépression, et a la capacité mentale pour prendre une décision éclairée.

Manitoba en direct Afficher le fil complet