Affaire Cooper Nemeth: un homme de 22 ans arrêté et accusé de meurtre au second degré

Nicholas Bell-Wright accusé de meurtre au second degré

Un homme de 22 ans a été arrêté dimanche matin et accusé de meurtre au second degré pour la mort du jeune Cooper Nemeth, porté disparu depuis le 14 février dernier, dont le corps a été trouvé sans vie samedi soir, a confirmé le Service de police de Winnipeg.

Nicholas Bell-Wright a été arrêté sans incident alors qu'il se trouvait dans une voiture volée circulant dans le quartier Maples de Winnipeg.

Le corps de Cooper Nemeth a été retrouvé samedi soir dans une poubelle près d'une maison située dans le croissant Bayne, dans le quartier North Kildonan, selon la police. Une autopsie doit être pratiquée au cours des prochains jours.

« Selon les premiers éléments de l'enquête, nous pensons qu'il a été assassiné. Les enquêteurs pensent aussi que le corps a été déplacé et dissimulé », a affirmé le chef adjoint des enquêtes, Danny Smyth, lors d'une conférence de presse tenue dimanche vers 12h.

Selon Danny Smyth, Nicholas Bell-Wright n'a pas un casier judiciaire chargé. Il a cependant été impliqué dans une agression il y a deux ans.

« Il est juste de dire que cette affaire est liée à une affaire de drogue », a ajouté le chef adjoint des enquêtes.

Le propriétaire de la maison où le corps de l'adolescent a été retrouvé n'est pas lié au meurtre. C'est lui, cependant, qui a appelé la police après avoir remarqué des activités suspectes autour de sa propriété.

« Je pensais qu'il s'agissait d'une poupée »

Roshan Pothumulla est l'homme qui a découvert le corps de Nemeth Cooper. « Ma femme a entendu du bruit vers 20h. Je suis sorti et j'ai vu deux jambes sortir de la poubelle de recyclage, explique-t-il. J'ai cru que quelqu'un me faisait une blague et avait mis une poupée dans ma poubelle. »

Il a alors appelé la police. Une fois sur place, il a emmené les policiers vers la poubelle. « Ils m'ont dit: "Retournez dans la maison." Après 10-15 minutes, ils sont venus et m'ont dit qu'il ne s'agissait pas d'une poupée. »

Selon lui, le haut du corps était entièrement dans la poubelle.

« C'est incroyable que quelqu'un fracture la clôture et tire le corps devant la porte arrière de ma maison et le laisse ici. Dans quel monde vit-on? Je suis désolé pour la famille et ce qui est arrivé à ce jeune garçon. C'est dur à croire. » — Roshan Pothumulla

Recherches annulées

La famille de l'adolescent de 17 ans a annulé les recherches dimanche, au moment où les policiers convergeaient vers une résidence du croissant Bayne, près de l'avenue Tu-Pelo, dans le quartier North Kildonan.

Une voiture du Service de police de Winnipeg garde une maison du croissant Bayne, dans le quartier North Kildonan, le matin du 21 février 2016. Une voiture du Service de police de Winnipeg garde une maison du croissant Bayne, dans le quartier North Kildonan.  Photo :  ICI Radio-Canada/Trevor Brine

Le croissant Bayne se trouve à une rue du croissant Amelia, où Cooper Nemeth prenait part à une fête quelques heures avant d'être vu pour la dernière fois.

Un employé de la Ville de Winnipeg fait fondre la neige près d'une résidence du croissant Bayne, le 21 février 2016, où les policiers enquêtent sur la mort du jeune Cooper Nemeth, disparu sept jours plus tôt. Un employé de la Ville de Winnipeg fait fondre la neige près de la résidence du croissant Bayne.  Photo :  ICi Radio-Canada/Trevor Brine

Sa tante, Laresa Sayles, a indiqué sur Twitter que les recherches prenaient fin que la famille diffusera une déclaration dans les prochains jours. Elle a ensuite envoyé un autre microbillet au mot-clé « #ripcip », « Cip » étant le petit nom du jeune Cooper.

Selon Mme Sayles, l'adolescent avait un match de hockey le samedi 13 février, puis s'est rendu chez un ami, croissant Amelia, avec un homme de 22 ans connu des policiers. D'après la police, Cooper et l'autre homme se sont ensuite rendus dans une fête dans le quartier voisin, Sun Valley.

Des centaines de personnes se sont portées volontaires pour les recherches depuis la disparition du jeune homme.

Manitoba en direct Afficher le fil complet