Entreprise de surveillance : les Manitobains respectent moins le signal d'arrêt des autobus scolaires

Le reportage de Denis-Michel Thibeault

Une entreprise de technologies de surveillance affirme que les automobilistes manitobains sont plus susceptibles d'accélérer et de dépasser des autobus scolaires quand le signal d'arrêt est déployé que les conducteurs des autres provinces des Prairies.

L'entreprise winnipégoise Teknisult, qui se dit spécialiste dans la fabrication de caméras et de logiciels pour traquer les contrevenants au Code de la route, a enregistré les comportements des automobilistes à l'échelle des Prairies en présence d'autobus scolaires.

Au cours de quatre mois, l'entreprise a installé des caméras dans des autobus scolaires en Alberta, au Manitoba et en Saskatchewan et a recueilli plus de 20 000 vidéos. Les employés ont observé plus de 423 infractions.

Selon les résultats, 11 pour cent des conducteurs du Manitoba ont dépassé les autobus scolaires lorsque le signal d'arrêt était déployé. Maurice Grégoire de Teknisult dit que ce résultat est inacceptable. « Les habitudes de conduite ne cessent d'empirer », déclare-t-il.

Il espère que les vidéos saisies serviront à réveiller le public.

« Les enfants sont des enfants. Ils ne font pas attention. Ils parlent avec leurs amis, ils envoient des textos... Ils voient du coin de l'œil les feux clignotants et ils marchent devant. Ce sont les automobilistes qui doivent être vigilants. » — Maurice Grégoire, président de Teknisult

Une vidéo ne suffit pas

Le Service de police de Winnipeg est au fait de l'expérience de Teknisult, mais souligne qu'une preuve vidéo n'est pas suffisante pour émettre un avis d'infraction provincial sans le témoignage du chauffeur de l'autobus.

Cela implique que même avec une surveillance vidéo, aucune action ne pourrait être intentée si le chauffeur ne rapporte pas l'incident.

Le Service de police dit qu'il a travaillé et continuera à travailler en étroite collaboration avec les commissions scolaires afin d'assurer la sécurité de tous.

Les conducteurs qui dépassent ou croisent, sans s'arrêter, un autobus scolaire dont les feux rouges intermittents clignotent commettent une infraction entraînant l'accumulation de deux points d'inaptitude et une amende de 673,65 $.

Manitoba en direct Afficher le fil complet