Winnipeg approuve un immeuble de 24 étages dans le quartier de la Bourse

Les résidents du quartier de la bourse s'opposent à la construction d'un immeuble de 24 étages qui bloquerait leur vue.  Photo :  Courtoisie de Sotirios Kotoulas

Un comité municipal de Winnipeg a accepté lundi la construction d'un immeuble résidentiel de 24 étages où se trouve actuellement le poste de pompage de l'avenue James, malgré l'opposition de certains résidents.

Les résidents du quartier de la Bourse ont exprimé leurs inquiétudes à la réunion du conseil alléguant que la tour bloquerait leur vue sur la rivière Rouge.

La construction de cet immeuble suscite des questionnements quant à la hauteur permise des édifices dans le secteur. La Ville avait accordé une dérogation aux promoteurs qui ne sont pas tenus de limiter le nouvel immeuble aux huit étages normalement acceptés.

L'architecte du projet, Sotirios Kotoulas, mentionne que les résidents qui habitent à côté disent que l'immeuble bloquera leur vue, et s'opposent donc à sa construction. « Si je décidais de construire un édifice de huit étages, ce serait la même chose étant donné que tous les immeubles adjacents n'ont pas plus de quatre étages », ajoute-t-il.

Toujours selon M. Kotoulas, la décision a été prise après avoir tenté à une douzaine de reprises de préserver le poste de pompage et son équipement. Les coûts inhérents à la conservation de ce qui se trouve à l'intérieur de la station et le développement de la propriété sont très élevés.

Un jardin mécanique

Le poste de pompage construit en 1906, était l'un des plus perfectionnés au monde. Il pompait l'eau de la rivière Rouge pour alimenter 70 bornes-fontaines. Il n'est plus en activité depuis la moitié des années 1980. Il est devenu édifice du patrimoine en 1982.

Plusieurs projets de restauration de l'édifice ont été étudiés depuis ce temps, mais aucun n'a vu le jour.

Sotirios Kotoulas espère donc redonner vie à ce quartier tout en conservant la valeur patrimoniale de la station de pompage.

« Toutes les machines resteraient en place et l'endroit serait transformé en un jardin mécanique. Pas un parc avec du gazon et des arbres, mais avec du ciment, des valves, des tuyaux et des vannes », précise-t-il.

« La clé du futur du centre-ville de Winnipeg repose sur sa population. Avec plus de 200 appartements, cet immeuble pourrait aider le quartier de la bourse à rester dynamique. » — Sotirios Kotoulas, architecte du projet

L'édifice abritera également une épicerie et un stationnement.

Manitoba en direct Afficher le fil complet