Procès de policiers à Winnipeg : la victime arrêtée

Le procès de deux policiers de Winnipeg a commencé lundi. Le procès de deux policiers de Winnipeg a commencé lundi.  Photo :  Gabrielle Sabourin

Un homme a témoigné mardi devant la justice que des policiers l'ont blessé par balle à Winnipeg en juillet 2007 alors qu'il ne portait pas d'arme.

Kristofer Fournier a ensuite été arrêté, car il ferait l'objet d'un mandat non exécuté.

M. Fournier a comparu lors du procès des deux agents de police, Darrel Selley et Kristopher Overwater, qui lui aurait tiré dessus lors de la poursuite du suspect d'un vol à main armée.

La course s'est terminée lorsque le véhicule de la police a percuté celle de Kristofer Fournier, qui aurait tenté de s'enfuir à pied. Une balle l'a ensuite percé dans la fesse.

 M. Selley fait face à sept chefs d'accusation, dont une pour tentative de meurtre.

M. Overwater est accusé de fabrication de preuve et de conduite dangereuse.

Lors de sa comparution à la barre, M. Founier a décrit les circonstances qui l'ont amené à être blessé, dont l'affirmation qu'un des agents aurait crié « tire sur lui ».

Le témoin a avoué qu'à l'époque il vendait de la drogue et conduisait une voiture volée.  Il était également sous l'emprise de produits illicites au moment de la fusillade, a-t-il expliqué.

Néanmoins, a-t-il rappelé, sa vie a depuis changé, car il est désormais technicien informatique et entretient une relation stable.

L'avocat des policiers, Hymie Weinstein, a tenté de discréditer le témoignage de la victime présumée en faisant valoir que M. Fournier a été arrêté en 2012 pour des vols de voiture et des affaires de drogue.

À l'époque, les policiers avaient invoqué la légitime défense.

 

 

 

Manitoba en direct Afficher le fil complet

    Facebook