Le Manitoba se débrouille malgré le froid

Randy Darbell en est à son 10e appel depuis 6 h lundi et il en a encore trois en attente. Le remorqueur Randy Darbell, de CAA Manitoba, en est à son 10e appel depuis 6 h lundi et il en a encore trois en attente.  Photo :  Trevor Brine

Le froid mordant qui s'abat sur le Manitoba lundi met tout le monde à l'épreuve, même ceux censés aider les victimes de la température.

La température ressentie à l'extérieur dans le sud de la province atteignait jusqu'à -45 degrés Celsius, une température à laquelle la peau peut geler en quelques minutes, prévient Environnement Canada.

CAA Manitoba a prévenu les automobilistes de la province que le temps d'attente pour un survoltage est de six heures. À midi, l'organisme avait reçu plus de 1000 appels. La porte-parole Liz Peters explique que l'organisme accorde la priorité aux automobilistes qui sont sur la route et n'ont nulle part où aller pour échapper au froid.

Selon Mme Peters, les lundis de grand froid sont les jours les plus occupés, car un grand nombre de personnes ne branchent pas leurs chauffe-moteurs durant le week-end.

Pas de répit pour les spécialistes du chauffage

Chez le fournisseur de services de chauffage et de climatisation Services Experts (anciennement connu sous le nom de Winnipeg Supply), on affirme crouler sous les appels.

Le superviseur aux opérations, Gord Caron, dit que l'entreprise a desservi 40 clients durant la fin de semaine, le double du volume d'affaires normal à cette époque de l'année. Le temps d'attente est d'un peu plus d'une heure chez Services Experts, a déclaré M. Caron, alors que d'autres plus petites entreprises ont déclaré un temps d'attente de trois à quatre heures.

De leur côté, les services paramédicaux de Winnipeg ont donné des conseils, par Twitter, sur les précautions à prendre lundi.

Les adultes d'âge avancé et les jeunes enfants ne devraient pas être dehors durant de longues périodes, disent-ils. D'ailleurs, les ambulanciers conseillent de s'enquérir sur le bien-être d'un proche aîné. D'autre part, ils indiquent que dans toute résidence, au moins une pièce doit avoir une température d'au moins 20 degrés Celsius.

Des itinérants hébergés dans la cuisinette

Pour sa part, l'Armée du Salut a mis sur pied 35 lits d'urgence pour aider les itinérants à se protéger du froid. Le major Chris Dickens a laissé savoir que son organisme plaçait les hébergés partout, de la cuisinette à la salle à manger des employés.

L'organisme s'est aussi assuré de servir quelque 200 déjeuners chauds à ses pensionnaires, pour ne pas les laisser repartir le ventre vide. M. Dickens a toutefois souligné que l'Armée du Salut n'a pas l'argent additionnel requis pour servir ces repas additionnels.

Tous ne se protègent pas de la météo toutefois. Sportive enthousiaste, Reesa Simmonds court au travail et au retour du travail chaque jour. Elle effectue ce trajet de 18 km aller-retour quelle que soit la température, a-t-elle assuré lundi matin.

« Peu importe. Je dois sortir, et aller à un endroit, alors j'irai. Je n'ai pas d'autre solution, j'ignore quand passeront les autobus, je n'ai pas de voiture », a expliqué Mme Simmonds.