Autochtones : hier, aujourd’hui, demain

Idle No More : l'avenue Portage à Winnipeg bloquée pendant plusieurs heures

Idle No More avenue Portage blocus Une quarantaine de manifestants du mouvement Idle No More ont bloqué l'avenue Portage à Winnipeg mercredi.  Photo :  Angela Johnston

Une quarantaine de manifestants du mouvement Idle No More ont bloqué la circulation sur l'avenue Portage à Winnipeg pendant plusieurs heures mercredi après-midi.

Les manifestants ont bloqué les voies dans les deux directions sur l'avenue Portage à la hauteur de la rue Charles entre 13 h et 16 h 15.

Le mouvement Idle No More, ou « La passivité, c'est fini » en français, s'en prend entre autres aux modifications apportées récemment à la Loi sur les Indiens et à la Loi sur la protection des eaux navigables. Dans le premier cas, les changements modifient le mode de consultation des communautés lorsque des terres de réserves sont vendues ou louées. Dans le deuxième, la protection ne s'applique plus qu'à 97 lacs et 62 rivières, alors qu'il y en a des dizaines de milliers au pays.

Bien que le groupe était moins nombreux que lors des autres manifestations du mouvement Idle No More qui ont eu lieu à Winnipeg au cours des dernières semaines, il s'était positionné de façon stratégique afin de bloquer un des accès principaux de la ville.

La circulation était dense au moment de la manifestation et les policiers ont dû la rediriger pour contourner la zone bloquée. La manifestation est demeurée pacifique.

L'organisateur de l'événement, Morris St-Croix, explique qu'ils ont choisi ce moyen de pression pour attirer l'attention des citoyens de manière plus directe.

« Nous n'abandonnerons pas », dit-il, « nous voulons parler du problème avec Stephen Harper. »

Selon l'ancien politicien et activiste autochtone Cyril Keeper, si les manifestants ne dérangent personne, ils n'obtiendront pas l'attention nécessaire et personne ne sera sensibilisé à leur cause.

Manitoba en direct Afficher le fil complet

    Facebook