Une ancienne élève de Winnipeg a été tuée au Connecticut

Le reportage de Claudine Richard

Une petite fille de six ans qui a vécu à Winnipeg est morte vendredi dans la tuerie qui a fait 27 victimes à l'école primaire Sandy Hook de Newton dans l'État du Connecticut, confirment les autorités.

Selon des proches d'Ana Grace Marquez-Greene, sa famille a déménagé de Winnipeg au Connecticut, un État du nord-est des États-Unis, il y a deux mois.

La grand-mère de la fillette, Elba Marquez, a indiqué que les parents d'Ana l'avaient inscrite à l'école élémentaire Sandy Hook parce que l'école avait une bonne réputation.

Le frère de neuf ans, Isaiah, se trouvait dans l'école au moment de la fusillade, mais n'a pas été blessé, précise Mme Marquez.

Le père des enfants, Jimmy Greene, est un musicien de jazz américain qui a enseigné à l'école de musique de l'Université du Manitoba pendant trois ans avant de s'installer à Newton.

« Je vous remercie pour vos prières et vos gentils mots. Bien que nous ayons besoin d'elle et qu'elle manque à sa mère, son frère et à moi-même, Ana a été la première à rejoindre le paradis. Je t'aime ma fille chérie », a déclaré M. Greene par voie de communiqué.

La communauté réagit

Le directeur de l'École Linden Christian de Winnipeg, que l'enfant fréquentait avant de déménager au Connecticut, Rob Charach, a envoyé une lettre à la communauté de l'école à propos de la tuerie à l'école Sandy Hook.

« Je suis profondément attristé de vous annoncer qu'une ancienne élève de l'École Linden Christian, Ana Marquez-Greene, six ans, est l'une des enfants qui ont été tués dans cette horrible tuerie », écrit-il.

Whyte Ridge, une église baptiste de Winnipeg, a organisé vendredi soir une veillée à la bougie à la mémoire de la victime.

Les autorités ont révélé samedi après-midi l'identité des victimes. Les 20 enfants morts étaient tous âgés de six à sept ans, et les six adultes qui ont péri dans la fusillade étaient des femmes.