Un oiseau de proie pour faire fuir les goélands et les bernaches

La Ville de Magog aura recours à un oiseau de proie pour chasser les oiseaux qui polluent ses plages. La Ville de Magog aura recours à un oiseau de proie pour chasser les oiseaux qui polluent ses plages.

La Ville de Magog a retenu les services d'une fauconnière pour chasser les oiseaux indésirables qui polluent ses plages.

Dès le 16 juin, une buse de Harris effarouchera les goélands, les bernaches et les canards qui souillent les berges. « Ils font des excréments et c'est une des causes de la dermatite du baigneur », explique la mairesse de Magog, Vicky May Hamm. L'utilisation de prédateurs naturels a déjà fait ses preuves notamment à l'aéroport de Montréal et dans plusieurs dépotoirs.

Les citoyens n'ont rien à craindre de ce projet pilote, selon la fauconnière Marilyne Guillemette. « Un oiseau n'est pas porté à attaquer l'humain », précise-t-elle. La Ville installera des affiches près des plages pour avertir les baigneurs que des oiseaux de proie sont à l'oeuvre.

En août, c'est un faucon qui prendra la relève de la buse.  

Estrie en direct Afficher le fil complet

    La Grande guignolée 2014

    Facebook