Élections municipales : nouvelles candidatures à Sherbrooke

Trois candidats indépendants se présentent comme conseilllers à Sherbrookoe Trois candidats indépendants se présentent comme conseilllers à Sherbrookoe

Trois nouveaux candidats indépendants se lancent dans la course pour devenir conseillers à Sherbrooke. Ils souhaitent amener de la diversité culturelle à l'hôtel de ville.

Le Colombien Juan Ovidio Arango, qui habite à Sherbrooke depuis 10 ans, se présente dans le district du Carrefour. Il est impliqué au sein de la communauté hispanique sherbrookoise. « Je ferai beaucoup de porte-à-porte. Je veux représenter les gens, être près d'eux », explique le candidat.

Le fait qu'aucun conseiller municipal à Sherbrooke ne soit issu des communautés culturelles l'a poussé à se lancer en politique. « On a des évènements multiculturels, comme le Festival des traditions du monde. Or, au sein du conseil ou du Renouveau sherbrookois, il n'y a personne des communautés culturelles et c'est un point important », ajoute Juan Ovidio Arango.

Son confrère colombien, Edwin Moreno, qui tentera de déloger le conseiller Robert Pouliot dans le district d'Ascot, partage ce point de vue. « Il n'y pas de représentation des communautés culturelles. Moi, je veux m'engager à représenter les immigrants, mais aussi tous les citoyens de mon district », souligne le candidat.

Le Congolais d'origine, Mbatika Matamba, se présente quant à lui dans le district de Croix Lumineuse. « Il faut absolument changer les choses à Sherbrooke. Nous sommes une société multiculturelle et il faut le prouver. C'est une belle richesse. Le conseil municipal sortant ne l'a pas fait », affirme Mbatika Matamba.

Outre la diversité culturelle, l'économie et l'emploi se trouvent au coeur de la campagne des trois conseillers indépendants.

Estrie en direct Afficher le fil complet

    La Grande guignolée 2014

    Facebook