Tragédie à Lac-Mégantic

Trains stationnés à Sherbrooke : « Non! » dit le maire Sévigny

Geneviève Proulx
Radio-Canada
Bernard Sévigny

Le maire de Sherbrooke, Bernard Sévigny, s'oppose farouchement à l'idée du PDG de la compagnie ferroviaire Montreal, Maine and Atlantic Railway (MMA) de stationner ses trains à Sherbrooke plutôt qu'à Nantes entre les changements d'équipe.

Bernard Sevigny compte s'adresser aux autorités compétentes pour demander d'interdire la pratique. « Je trouve ça un peu ordinaire. Je pense que le président de cette entreprise est un peu déconnecté de la réalité que l'on peut vivre en Estrie, à Lac-Mégantic, à Sherbrooke, quand il annonce qu'il va concentrer ses activités à Sherbrooke, en plein coeur de la sixième plus grosse ville du Québec. Rapidement, je vais saisir le ministère des Transports et le Bureau de la sécurité des transports pour qu'ils rencontrent le président de la compagnie pour une intervention », assure-t-il.

Sur le plan légal, rien n'empêcherait la MMA ne procéder comme tel, car les rails lui appartiennent. Par contre, le Bureau de la sécurité des transports aurait le droit d'interdire une telle pratique.

Le maire de Sherbrooke participera à une séance extraordinaire du comité exécutif de l'Union des municipalités du Québec où on discutera de la sécurité ferroviaire au coeur des municipalités.

Magog et Farnham adoptent des résolutions

Les membres du conseil municipal de la Ville de Magog ont adopté, le 8 juillet lors d'une séance extraordinaire, une résolution quant à la gestion du transport ferroviaire. Cette dernière sera confirmée lors de la séance publique du 19 août.

En adoptant cette résolution, la Ville de Magog agit de façon préventive et demande aux autorités publiques responsables de veiller à ce que les entreprises oeuvrant dans le domaine du transport ferroviaire, notamment la MMA, lui transmettent leurs mesures de prévention. « Nous sommes secoués par la tragédie que vit actuellement la communauté de Lac-Mégantic et souhaitons prendre toutes les mesures possibles pour influencer les décideurs politiques et empêcher qu'une telle catastrophe ne survienne de nouveau. L'adoption de cette résolution n'est qu'un premier pas dans cette direction », affirme la mairesse de la Ville de Magog, Vicki May Hamm.

« Nous demandons que nous soient envoyés les plans d'opération et d'entretien du réseau ferroviaire et que ces derniers soient respectés à la lettre afin que le transport des produits dangereux soit réalisé en toute sécurité et avec un plan de mesures d'urgence approprié qui devra faire l'objet de fréquentes mises à jour. Nous demandons aussi que de tels plans soient déposés auprès de notre Organisation municipale de sécurité civile locale afin que nous puissions intervenir et agir davantage en concertation », ajoute Mme Hamm.

Les élus de Farnham ont demandé que la MMA suspende ses activités dans la région jusqu'à la réalisation d'une étude indépendante sur l'état de la voie ferrée et de la flotte de véhicules de la compagnie. Cette requête sera acheminée à Transports Canada prochainement.

Cette demande vise uniquement les wagons contenant des matières dangereuses. Ceux qui contiennent de la marchandise comme du grain ou du bois ne seraient pas visés par la requête.

http://www.radio-canada.ca/sujet/lac-megantic Consultez notre section spéciale.

Estrie en direct Afficher le fil complet

Facebook