Révision des bassins d'alimentation : la CSRS se prononce

Plus de 80 parents ont assisté au conseil des commissaires.

Les commissaires de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS) se sont prononcés, mardi soir, concernant les modifications apportées à ses bassins d'alimentation des écoles.

Ainsi, l'école de Saint-Denis-de-Brompton obtient un sursis, mais il y aura transfert de 58 élèves (au lieu 117) de l'école Champlain vers Boisjoli et 132 enfants qui fréquentent l'école Desranleau iront à Coeur-Immaculé.

Quelques commissaires ont voté contre la proposition : Pierre Tardif, Chantal L'Espérance, Lucille Lemieux et Marcel Pinard. Les 13 autres commissaires, qui avaient droit au vote, se sont prononcés pour.

À la suite de la rencontre, le commissaire Pierre Tardif a annoncé qu'il démissionnait de son poste puisqu'il est en désaccord avec certaines décisions de la Commission scolaire.

Plus de 80 parents ont assisté à la rencontre.

École Champlain

La CSRS accepte de faire passer de 12 à 14 le nombre de classes à l'école Champlain. Les élèves qui seront déplacés, ce sont ceux qui utilisent le transport scolaire. Aucun élève marcheur n'est déplacé.

Les rues touchées sont : Indiana, Illinois, Toulon, Tourville et autres rues les plus éloignées de l'école.

Également, la CSRS revient sur sa décision d'envoyer les élèves finissants de Champlain à l'école secondaire du Phare. Ceux-ci continueront d'aller au Triolet.

Les modifications adoptées par les commissaires sont loin de faire l'unanimité au sein de parents du secteur de l'école Champlain.

« Mon fils perd tous ses amis. Ça fait six ans qu'il va à l'école Champlain. C'est pire que si on transférait tout mon quartier. Il perd tout là », a déploré une mère dont le fils fréquente l'école Champlain et qui devra aller à Boisjoli l'an prochain.

« Nous faisons ces changements aujourd'hui pour que les parents aient un délai raisonnable pour préparer leurs enfants à la prochaine rentrée scolaire », explique le président du conseil des commissaires, Gilles Normand.

École Jardin-des-lacs

Pour l'école du Jardin-des-Lacs, la proposition adoptée est conforme à la demande de la communauté, c'est-à-dire l'utilisation de l'aréna pour le service de garde, étant donné qu'il s'agit d'une mesure temporaire, conditionnelle à l'autorisation de l'agrandissement de l'école.

La CSRS précise que l'école a jusqu'au 1er mai prochain pour obtenir cette autorisation d'agrandissement afin que les travaux soient réalisés avant la rentrée 2014-2015. Si l'école n'obtient pas l'accord du ministère de l'Éducation, les élèves seront transférés à l'école des Deux-Rives, située dans l'arrondissement de Brompton, comme prévu.

Estrie en direct Afficher le fil complet

Facebook