Dépliants en anglais : les pharmacies doivent se conformer à la Charte de la langue française

Des étagères de médicaments  Photo :  PC/AP/Nati Harnick

L'Ordre des pharmaciens du Québec a été contraint de demander à ses membres de retirer tous les dépliants d'information au contenu unilingue anglais de ses pharmacies à la suite d'une demande de l'Office québécois de la langue française (OQLF).

Parmi les éléments retirés, on retrouve des dépliants d'information concernant les médicaments en vente libre.

« Nous avons reçu une plainte comme quoi l'affichage était non conforme dans une pharmacie. Nous sommes allés vérifier sur place. Nous avons constaté, et nous avons fait des démarches pour que l'affichage soit modifié, mais pas seulement dans cette pharmacie-là », explique le porte-parole de l'OQLF, Martin Bergeron.

« Nous nous sommes conformés à leur demande de retirer le matériel unilingue anglophone, mais on va remettre rapidement du matériel bilingue conforme à leurs restrictions d'ici quelques mois », assure la présidente de l'Odre des pharmaciens du Québec, Diane Lamarre.

L'OFQL explique sa décision par le fait que la population sherbrookoise, entre autres, n'a pas le statut de ville bilingue. « Au Québec, 82 % de la population parle français à la maison. Sherbrooke n'est pas une ville à statut bilingue reconnu parce qu'il n'y a pas plus de 50 % de la population maternelle qui parle anglais. Donc, la grande majorité de la population est francophone et n'avait pas accès à ses informations », explique M. Bergeron de l'OQFL.

Les nouveaux dépliants bilingues devraient être en pharmacie d'ici la fin du mois de février.

En complément

Estrie en direct Afficher le fil complet

    Facebook