Explosion chez Neptune Technologies : un an plus tard

Recours collectif contre Neptune Technologies

Radio-Canada avec La Presse Canadienne
L'entreprise Neptune Technologies

Un bureau d'avocats de New York annonce le dépôt d'un recours collectif contre Nepture Technologie, en vertu de la loi américaine sur les valeurs mobilières.

Le cabinet Robbins Geller Rudman et Dowd, qui se spécialise dans ce genre de procédures, allègue que Neptune a omis de divulguer certaines informations à son sujet procédait à une émission massive d'actions alors qu'elle procédait à une émission massive d'actions.

Le dépôt de ce recours survient un peu plus d'un mois après une explosion qui a détruit en bonne partie les installations de Neptune à Sherbrooke et fait 3 morts et 18 blessés.

Par voix de communiqué, Neptune conteste les prétentions de la firme d'avocats américains et juge ce recours sans fondements.

La compagnie promet qu'elle entend se défendre « vigoureusement ».

La firme d'avocat qui représente les investisseurs affirme que l'entreprise a « glorifié les bénéfices futurs » de l'expansion de l'usine et omit de dévoiler certaines informations alors qu'elle lançait un appel public à l'épargne, en septembre dernier.

L'action vaut maintenant environ la moitié de sa valeur le 25 septembre dernier, alors qu'elle se vendait 4,10 $.

La poursuite reproche aussi à Neptune d'avoir installé de grands réservoirs d'acétone à son usine de Sherbrooke, rendant les lieux dangereux.

Neptune clame que la quantité d'acétone sur le site a toujours respecté la réglementation en cours au Québec.

Estrie en direct Afficher le fil complet

    La Grande guignolée 2014

    Facebook