Opération Récif : 29 personnes arrêtées

Un des lieux de perquisition dans l'opération de démantèlement d'un vaste réseau de trafiquants de drogue.  Photo :  Marie-Laurence Delainey

Au total, 23 personnes ont été arrêtées mercredi matin dans l'Opération Récif visant à démanteler un réseau de trafiquants de drogue en Estrie.

Le groupe contrôlerait la vente de stupéfiants dans la région.

Ces personnes ont comparu mercredi après-midi au palais de justice de Sherbrooke pour répondre à des accusations de gangstérisme, de trafic de stupéfiants, de complot en vue de faire le trafic de stupéfiants et de production de cannabis.

Plusieurs d'entre elles, qui sont âgées de 19 à 52 ans, sont connues des milieux policiers. Elles proviennent principalement de Sherbrooke et de Magog. Des arrestations ont également eu lieu à Ayer's Cliff, à Coaticook et à Stanstead. Parmi elles se trouvent deux femmes.

Au total, 420 comprimés de méthamphétamine, 120 grammes de cocaïne, une vingtaine d'armes à feu, 25 000 $ et du matériel informatique ont été saisis.

Deux individus sont toujours recherchés.

C'est une enquête commencée au printemps 2011 qui a permis aux enquêteurs de procéder à ces perquisitions.

Selon le responsable du Service des enquêtes de la Sûreté du Québec, Sylvain Baillargeon, la quantité de drogue saisie n'est pas décevante. « Ce n'est pas une organisation qui pouvait garder de grandes quantités de drogue. »

Un total de 18 endroits ont fait l'objet de perquisitions menées par quelque 200 policiers de divers corps municipaux (Sherbrooke, Magog, Bromont), de la GRC et de la Sûreté du Québec.

C'est la deuxième opération policière d'envergure en moins d'une semaine en Estrie. Le 8 novembre dernier, 15 personnes faisant partie d'un réseau impliqué dans la production et le trafic de drogue de synthèse ont été arrêtées.

Un des 18 lieux de perquisition.