Autocars Jordez a mis ses passagers en danger

Les Autocars Jordez à Sherbrooke

Les autobus de l'entreprise Autocars Jordez à Sherbrooke n'ont plus le droit de circuler sur les routes de la province. La Commission des transports du Québec (CTQ) vient d'attribuer une cote de sécurité insatisfaisante à l'entreprise en raison de nombreux manquements.

La Commission des transports du Québec interdit à l'entreprise Autocars Jordez de mettre en circulation ou d'exploiter des véhicules lourds en raison de nombreux manquements à la sécurité.

Par conséquent, l'entreprise n'a plus le droit de mettre en circulation ou d'exploiter des véhicules lourds.

Dans un communiqué, la CTQ mentionne que Autocars Jordez a mis la sécurité de ses passagers en danger à plusieurs reprises depuis mai 2008. La commission ajoute que le dossier de l'entreprise n'a jamais cessé de se détériorer depuis.

Autocars Jordez faisait l'objet de conditions depuis mai 2008 en vue de remédier à plusieurs défaillances et à des bris mécaniques susceptibles de mettre en danger la sécurité des passagers.

Selon la Commission des transports, les commentaires des chauffeurs et des clients ont fait état de nombreux problèmes mécaniques avec les véhicules de l'entreprise. Les feuilles de route des chauffeurs ont également démontré que les pannes et les incidents mécaniques faisaient partie du quotidien.

Autocars Jordez effectuait les liaisons entre Sherbrooke, Trois-Rivières et Québec. L'entreprise a toutefois cessé ses activités depuis quelques semaines.

Le transporteur a cédé son permis de transport interurbain à l'entreprise La Québécoise, qui assure maintenant le service.

Estrie en direct Afficher le fil complet

Facebook