Le transfert de professionnels des CLSC inquiète

Nouveau revirement dans le dossier de la Coopérative de solidarité SABSA: la première clinique sans médecin du Québec fermera ses portes le 1er mai, à moins d'un revirement majeur. Coopérative de solidarité SABSA

L'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux s'inquiète de la décision de transférer certains professionnels des CLSC de la Gaspésie vers les Groupes de médecine familiale (GMF).

Un texte de Jean-François DeschênesTwitterCourriel

La porte-parole du syndicat, Guylaine Michel, craint que cette décision vide le réseau public de ses ressources « alors que les intervenants ont déjà de la peine à répondre à la demande », dit-elle

« Le ministre Barrette, ce qu'il demande à ses établissements, c'est déshabiller Jean pour habiller Pierre et toujours au détriment des services publics. » — Guylaine Michel, Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux
Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, soutient ne pas avoir voulu remettre en question l'intégrité de Diane Lamarre. Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, soutient ne pas avoir voulu remettre en question l'intégrité de Diane Lamarre.  Photo :  Radio-Canada

La direction du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Gaspésie ne sait pas encore combien d'employés seront touchés ni quand les changements se réaliseront.

Toutefois, le directeur des ressources humaines, des communications et des affaires juridiques, Michel Bond affirme qu'il y aura peu d'impact.

« C'est environ un demi poste de travailleurs sociaux par GMF qu'on a sur le territoire. » — Michel Bond, directeur des ressources humaines, des communications et des affaires juridiques, CISSS de la Gaspésie

M. Bond, précise que les services continueront d'être offerts par les CLSC et seront même améliorés. Le ministère de la Santé a émis cette directive dans la foulée du plan de développement des groupes de médecine familiale présenté l'été dernier.

Objectifs financiers difficiles

Michel Bond convient que l'atteinte des objectifs financiers est très difficile et que toutes les solutions peuvent être envisagées. On n'envisage cependant pas de retirer les menus coûteux, de cesser de laver les uniformes du personnel ou encore de diminuer la fréquence de nettoyage de certains locaux, comme c'est le cas au CISSS du Bas-Saint-Laurent.

Est du Québec en direct Afficher le fil complet