Un projet d'usine de biocarburant se dessine à Port-Cartier

Un projet d'usine de biocarburant se dessine à Port-Cartier

La Ville de Port-Cartier met les bouchées doubles pour inciter des entreprises à s'installer sur son territoire. Elle travaille sur la mise en place d'un programme d'exemption de taxes pour les entreprises. La Ville veut s'assurer, entre autres, qu'un projet d'usine de biocarburant se réalise. 

Le biocarburant pourrait être produit à partir de résidus de bois. Il s'agit d'un projet majeur pour Port-Cartier puisque la construction de l'usine représenterait un investissement d'environ 100 millions de dollars.

Ce projet découle d'un partenariat entre Produits forestiers Arbec, déjà présente à Port-Cartier, et d'Ensyn technologies, une entreprise qui se spécialise dans la production de biocarburants. Selon le commissaire industriel à la Corporation de développement économique de Port-Cartier, Bernard Gauthier, la compagnie Arbec planche depuis plusieurs années sur ce projet.

« Les gens d'Arbec travaillent d'arrache-pied depuis trois et quatre ans puis le test pilote a été fait chez les gens d'ArcelorMittal, à l'usine de bouletage de Port-Cartier. On a espoir que ce projet-là pourra aboutir. » — Bernard Gauthier, commissaire industriel à la corporation de développement économique de Port-Cartier

Un programme d'exemption de taxes

Trois mois après l'échec de FerroQuébec, la mairesse Violaine Doyle veut revitaliser l'économie de la municipalité et développer d'autres projets.

D'ailleurs, la Ville met sur pied un programme d'exemption de taxes pour les entreprises manufacturières qui s'installeront à Port-Cartier. Un congé de taxes serait accordé durant les deux premières années. 

« En fait, ce sont des taxes qu'on ne perçoit pas maintenant, donc on se prive pendant un certain temps afin d'aider une entreprise manufacturière ou une usine à bien démarrer. Dès la troisième année, on perçoit 25% puis les 4e et 5e années, 50% des taxes. » — Violaine Doyle, mairesse de Port-Cartiert

Le projet d'exemption de taxes doit être adopté par les élus municipaux lors de la prochaine séance du conseil municipal.

De son côté, Produits forestier Arbec confirme qu'elle veut aller de l'avant avec ce projet à Port-Cartier, mais que des étapes restent à franchir avant que celui-ci se concrétise.

D'après les informations de Diana Gonzalez.