Plats cuisinés maison : un choix santé, sur le pouce

Plats cuisinés maison : un choix santé, sur le pouce

Nathalie Roy, de Saint-Cyprien, exploite un comptoir de plats cuisinés depuis deux ans dans sa propre résidence. Elle constate que de plus en plus de consommateurs sont à la recherche de plats faits maison lorsqu'ils sont dans l'impossibilité de les cuisiner eux-mêmes.

Même si la restauration rapide est toujours très populaire, de plus en plus de consommateurs sensibles à la saine alimentation sont à la recherche de repas santé, sur le pouce.

C'est ce nouveau marché que tentent de conquérir les comptoirs de plats cuisinés maison à emporter, comme celui de Nathalie Roy. Il s'agit d'un phénomène très en vogue en ce moment.

C'est dans son ancienne résidence, au coeur de Saint-Cyprien, que madame Roy a établi son commerce il y a plus de deux ans. « C'est sûr qu'au départ les clients entraient dans une maison et c'était étrange! Mais ça les a mis à l'aise et maintenant, les habitués reviennent tous les jours », raconte la cuisinière.

Un choix santé

Dans sa cuisine réaménagée, elle prépare elle-même tous les jours des repas du midi, aux antipodes de la malbouffe. « Dans un restaurant, tu as beau dire que tu manges "santé" ou "maison", mais ce n'est pas vrai. J'ai travaillé dans un restaurant et tout est passé dans l'huile », affirme Nathalie Roy.

Nathalie Roy, propriétaire, Le Roy gourmets Nathalie Roy, propriétaire, Le Roy gourmets  Photo :  ICI Radio-Canada

Elle propose donc du lundi au vendredi deux menus différents par jour. Et Nathalie Roy ne fait pas les choses à moitié. Elle offre des repas complets qui n'ont rien à voir avec la restauration rapide. « J'ai décidé de faire des menus midi pour les travailleurs justement pour que ce soit chaud, la soupe, le dessert, le plat principal. »

Les repas sont en vente sur place ou pour emporter. Et les clients, qu'ils soient travailleurs d'usine ou de bureau, camionneurs ou enseignants, sont tous ravis par la cuisine qu'on leur sert.

D'après le reportage de Paul Huot