La baie de Sept-Îles choisie comme site de recherche universitaire

La baie de Sept-Îles choisie comme site de recherche universitaire

La baie de Sept-Îles a été choisie comme l'un des sites de recherche dans le cadre du projet CHONe II de l'Université Memorial de Terre-Neuve. Des investissements de 7 millions de dollars viennent d'être annoncés pour réaliser ce projet.

Dès cet été, des chercheurs de plusieurs universités canadiennes se rendront dans la région pour étudier la biodiversité de ce milieu marin nordique.

Une subvention de 5 millions de dollars sur cinq ans est octroyée par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada à l'Université Mémorial afin de réaliser ce projet. Un montant d'un million de dollars sera également accordé par Pêche et Océans Canada. Pour leur part, la Ville de Sept-Îles et le Port de Sept-Îles injecteront ensemble un million de dollars à l'Institut de recherche en environnement et en santé au travail qui est partenaire du projet.

L'objectif du projet est de réaliser une base de données sur la biodiversité marine qui servira de référence aux générations futures.

La directrice de l'Institut nordique de recherche en environnement et en santé au travail, Julie Carrière, souligne que les données recueillies seront utiles pour toute la région.

« Ça va nous donner des indicateurs qui sont vraiment adaptés, qui sont développés à même notre écosystème, donc on va être capable de les utiliser directement. » — Julie Carrière, directrice de l'institut nordique de recherche en environnement et en santé au travail

Des projets de recherches variés seront réalisés, notamment en lien avec les courants marins ou le plancton.

« C'est une bonne nouvelle, parce que ça va dans le sens des objectifs et de la vision du conseil [municipal], soit d'avoir une meilleure connaissance de la baie de Sept-Îles. » — Denis Clements, adjoint à la direction générale, Ville de Sept-Îles

D'après les informations de Katy Larouche.